Quatre semaines de grève à Pôle Emploi, et trois semaines à la CGSS et toujours aucune issue en vue

Les conditions de travail, les effectifs, la carrière et le déménagement à Pôle Emploi, Les conditions de travail à La Sécurité Sociale, Dans les deux cas, les conflits s'installent dans la durée. Ce matin, les abords des deux structures à Dothémare sont particulièrement impactés

A la Caisse générale de Sécurité Sociale, d’abord, où les agents affiliés à l’UTAS-UGTG ont cessé le travail depuis le 24 octobre. LE conflit est au point mort. Les grévistes réclament de meilleures conditions de travail, l’arrêt de toute forme de harcèlement et la réintégration dans ses fonctions d’un cadre de la CGSS. Le Comité hygiène et sécurité avait attiré l’attention de la direction sur l’imminence d’un danger menaçant gravement la sécurité de ce salarié, selon le droit d’alerte. Un conflit qui risque d’entraîner des perturbations, d’autant que l’UTAS menace d’amplifier le mouvement si la direction de la CGSS campe sur sa position.
ECOUTEZ : Franck Laublas, délégué du personnel de l’Union des travailleurs de l’action sociale et médico-sociale

A Pôle Emploi, la grève dure depuis maintenant quatre semaines, avec des perturbations dans plusieurs agences. Pour sortir de l’impasse, l’intersyndicale a priorisé, afin de négocier avec la direction, quatre points principaux, parmi ses revendications : les conditions de travail, les effectifs, la carrière et le déménagement. Ensuite, un calendrier sera mis en place pour continuer les discussions sur la plateforme de revendications de l’intersyndicale qui comporte 48 points.


Guadeloupe | F-J.O avec Ch. Horn

A LIRE AUSSI :

>> La grève continue à Pôle emploi | FranceAntilles.fr | 25/10/16

>> Préavis de gréve de Pole emploi Saint-Martin| SX Minfo | 17/10/16



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir