Pôle emploi va doubler ses effectifs de psychologues du travail

Pôle emploi va doubler ses effectifs de psychologues du travail, en créant 600 postes d'ici à 2018, pour développer le conseil en évolution professionnelle auprès des demandeurs d'emploi, a annoncé jeudi son directeur, Jean Bassères.

"On a aujourd'hui 618 psychologues du travail. On va créer 600 nouveaux postes d'ici à 2018, 150 dès cette année", a déclaré M. Bassères lors d'un séminaire avec la presse.

Il a précisé que ces recrutements se feraient à effectifs constants, grâce à des non-remplacements de départs à la retraite sur les fonctions supports de Pôle emploi.

Environ la moitié des psychologues du travail sont aujourd'hui regroupés dans des agences Pôle emploi spécialisées, mais ces recrutements vont se faire dans le cadre d'un déploiement des psychologues dans les quelque 900 agences de proximité pour épauler les conseillers dans la délivrance du conseil en évolution professionnelle (CEP), un nouveau dispositif d'accompagnement.

Ce projet suscite de vives inquiétudes au sein de la profession, qui redoute d'être isolée.

"La crainte qu'ils ont, c'est d'être dilués. C'est paradoxal puisqu'on va doubler leur nombre. On ne peut pas laisser dire qu'on ne les aime pas, on les aime tellement qu'on crée des postes", a réagi Jean Bassères.

"Des psychologues sont réticents parce qu'ils aiment être en collectif. Ils ont tort, parce que la vraie vie, c'est l'agence", a-t-il poursuivi, faisant valoir qu'aujourd'hui, "50% des psychologues sont déjà en agence et sont ravis".

Créé par la loi de 2014 sur la formation professionnelle, le CEP est un dispositif d'accompagnement ouvert à tous, salariés comme chômeurs, pour faire le point sur leur situation professionnelle et établir un projet d'évolution. Pour les demandeurs d'emploi, le service est notamment assuré par Pôle emploi.

A ce jour, 18.000 agents de l'opérateur sont formés au CEP, 68% des conseillers et 71% des managers. Tous le seront d'ici à la fin de l'année.

Depuis son arrivée à la tête de Pôle emploi fin 2011, Jean Bassères a réorganisé l'accompagnement des demandeurs d'emploi avec trois niveaux de prise en charge: "renforcé" pour les plus en difficulté, "guidé" pour la catégorie intermédiaire et "suivi" pour les plus autonomes.

Le conseil en évolution professionnelle pourrait, à terme, remplacer les accompagnements guidé et renforcé. Cette nouvelle organisation "va être expérimentée en 2017", a annoncé M. Bassères.


 AFP

A LIRE AUSSI :

>> Pôle emploi va doubler ses effectifs de psychologues du travail | L'Express | 13/10/16



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir