Trucage des chiffres du chômage : Pôle emploi a reçu des consignes pour faire basculer 500 000 chômeurs dans la catégorie "stagiaire"

Selon les dernières statistiques de l'INSEE, le taux de chômage est passé sous la barre des 10%. De quoi réjouir le gouvernement et François Hollande, qui avait fait de l'inversion de la courbe du chômage une condition sine qua non pour se présenter à l'élection présidentielle de 2017. Pari gagné ? Pas vraiment : car selon Le Canard enchaîné, Pôle emploi a envoyé des instructions à ses cadres afin que 500 000 chômeurs de catégorie A (ceux qui sont sans activité) passent dans la catégorie D (stagiaire). La raison ? Un chômeur stagiaire n'est plus comptabilisé comme un chômeur.

Des instructions non publiées au bulletin officiel

Concrètement, dans le document de Pôle emploi, que s'est procuré Le Canard enchaîné et qui était censé rester confidentiel, il est précisé que d'ici la fin de l'année, Pôle emploi doit placer 1 million de chômeurs en formation (soit 500 000 de plus que la moyenne des années précédentes). 500 000 chômeurs en formation, c'est 500 000 chômeurs en moins dans les statistiques. Sachant que 19% de demandeurs d'emploi trouvent eux-mêmes une formation, le document précise qu'il faut parvenir à "705 000 attestations d'entrée en stage nécessitant une intervention de type conseil en formation". En clair, les conseillers Pôle emploi vont devoir ouvrir les vannes pour distribuer des stages. Et comme seul un chômeur sur trois va jusqu'au bout d'une formation, il faudra mobiliser "2,2 millions de demandeurs d'emploi pour promouvoir la démarche de formation", précise encore le document.

Des instructions qui tiennent dans un document de 16 pages :

Le gouvernement a débloqué 1 milliard d'euros pour les envoyer en stage

Pour financer ces stages, le gouvernement a débloqué 1 milliard d'euros. Du coup, c'est open bar : "L'an dernier, au bout de six mois, on disait non à presque tout le monde, il n'y avait plus un rond pour financer les formations qui coûtent souvent cher. Maintenant, c'est tapis rouge, on dit oui à tout et sans trop de précautions, la scrupuleuse procédure de validation des stages est abandonnée", explique un conseiller référent au Canard. Des centres d'appel privés sont même mobilisés pour relancer les chômeurs.

Un plan qui fonctionne : 30 000 stagiaires de plus en juin, c'est 30 000 chômeurs en moins

Après la publication de l'article du Canard, le 3 août, Stéphane Le Foll (porte-parole du gouvernement) et Clotilde Valter (secrétaire d'Etat chargée de la formation professionnelle) sont montés au créneau pour dénoncer "un article caricatural". Sauf que le document de Pôle emploi est bien réel. Et les premières remontées des centres de Pôle emploi sont mitigées : selon les statistiques de deux centres d'appels mobilisés par Pôle emploi pour trouver des chômeurs stagiaires, seuls 16% des appelés acceptent de participer à un atelier d'une journée pour les aider à trouver une formation. C'est peu, mais c'est toujours ça de pris : fin juin, 304 000 chômeurs étaient en formation (catégorie D), soit 30 000 stagiaires de plus que l'an dernier. Le trucage est en marche...


*** Sources

>> Dominique Simonnot, "Mobilisation générale à Pôle emploi pour inverser la courbe du chômage", Le Canard enchaîné n°4997, 03.08.2016

>> Dominique Simonnot, "L'argumentaire de Pôle emploi est pauvre comme job", Le Canard enchaîné n°4998, 10.08.2016








Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir