#OpenInno : Pôle Emploi se met au rythme des startups pour inventer le futur de l’emploi

Si il y a un acteur que l’on souhaite voir innover, c’est bien Pôle Emploi. Institution historique issue de la fusion entre l’ANPE et les Assedic en 2008, l’établissement français de l’emploi se met depuis quelques temps au diapason et innove dans l’accompagnement des demandeurs d’emploi.

Pôle Emploi affiche depuis 2012 sa volonté d’avoir davantage recours au numérique dans l’accompagnement des demandeurs d’emploi à travers plusieurs dispositifs d’innovation. À l’honneur aujourd’hui : le Challenge Pôle Emploi, dont la première édition a été remportée par la startup Whire. L’initiative #ChallengePE résulte en grande partie de la réorganisation de Pôle Emploi il y a quatre ans qui a vu naître une Direction de l’innovation et de la RSE et avec elle, une réelle volonté de s’ouvrir vers l’extérieur pour travailler en collaboration avec tout un écosystème de partenaires.

Le challenge Pôle Emploi, de l’open-innovation au service de l’emploi

Le Challenge PE, c’est le concours de startups lancé en 2015 par Pôle Emploi afin de repenser ouvertement le marché de l’emploi. À chaque challenge sa problématique : les sujets sont déterminés grâce à une veille constante des équipes innovation sur les besoins des demandeurs d’emploi et/ou sur les entreprises ou technologies existantes. Parfois confrontés à un manque de ressources internes pour trouver seuls les réponses, ils ont préféré s’ouvrir à de nouvelles collaborations. Grâce à leur programme interne “Valoriser les données”, véritable mine d’or pour tout acteur qui s’attaque au secteur, des jets de données parfois confidentielles sont ensuite mis à disposition des startups via une plateforme dédiée.

Pour sa première édition qui a eu lieu au second semestre 2015, le focus a été mis sur la mobilité, ou comment “favoriser la mobilité géographique et professionnelle des demandeurs d’emploi“. Ouvert aux développeurs, porteurs d’idées, créatifs, data scientists et à tous les passionnés des questions de l’emploi, le challenge invitait les candidats à inventer les services numériques de demain pour permettre une meilleure mobilité des demandeurs d’emploi. Au programme pour les 5 projets sélectionnés sur les 18 en course : 3 mois de prototypage fonctionnel, workshops, code, open labs, co-création, pitchs … avant de pouvoir accéder en tant que finaliste à un accompagnement d’experts plus poussé au sein du Lab Pôle Emploi.

Récompenses à la clé pour l’équipe gagnante ? 3 semaines d’incubation et d’accélération au Lab Pôle Emploi avec la mise en place d’un programme d’accompagnement sur-mesure et une dotation financière de 5 000 euros sur une plateforme de crowdfunding (Ulule) pour faire connaitre leur projet. Pendant 3 semaines, le projet “appartient à tout le monde” et la seule et unique startup incubée au Lab bénéficie d’un vrai territoire d’expérimentations, de rencontres et de réflexion.

“ Nous souhaitons préparer chaque incubation en fonction des besoins de chaque projet. La startup nous liste ses besoins comme on liste ses cadeaux au Père Noel. Nous mettons ensuite à disposition nos locaux, puis une offre de services ad hoc avec des experts en fonction des problématiques soulevées (juridique, terrain, métiers, informatique etc.) pour répondre au mieux à leurs attentes et essayer d’être le plus agile possible “

Stéphanie Bellanger, Responsable Unité Veille & Incubation, Domaine Data & Innovation Digitale, Direction de l’Expérience Utilisateurs et du Digital de Pôle Emploi

Whire, premier gagnant du Challenge PE

L’histoire de Whire commence au même moment que celle du Challenge PE, en juin 2015. Whire, c’est à ses débuts un data scientist de Centrale Paris, Kayoum Said Abdallah Fane (CEO), et un élève de l’école 42, Hugo Villain (Head of Research). Depuis, Thibault Mertz (CTO) est venu renforcer les rangs de la petite équipe. Leur programme ? Aider les entreprises à mieux recruter et à gérer leur mobilité interne grâce à l’intelligence artificielle. Plus concrètement, les solutions Whire permettent de révéler les compétences cachées des candidats et de les pré-sélectionner en fonction des offres correspondantes. D’après les 2 entrepreneurs, tout ce qui n’est pas sur le CV a une valeur trop souvent négligée par les recruteurs.

Comment ça marche ? Grâce à une plateforme qui sera révélée en fin d’année, le comportement naturel face à une offre d’emploi est reproduite : j’aime, je n’aime pas, je ne comprends pas, je commente etc. C’est donc la personne qui se positionne directement en fonction de son savoir-être, ses expériences – qu’elles soient professionnelles ou personnelles – et ses motivations. En qualifiant ces données au fil des offres parcourues, Whire affine les recherches et promet de “révéler ton potentiel et te trouver un job à partir des critères qui comptent vraiment“.

Depuis novembre dernier et le début de l’aventure Challenge PE, l’accompagnement Pôle Emploi leur a donc permis d’avancer plus vite en s’imposant un vrai temps de réflexion pour sortir la tête de l’eau, exprimer leurs besoins, se confronter à des regards extérieurs et soulever beaucoup de questions indispensables au bon avancement de leur projet. À l’issue des 3 semaines d’incubation en mars dernier, la journée bêta-test organisée par Pôle Emploi avec des demandeurs d’emploi a finalement permis de réajuster leur solution et de répondre de façon plus pertinente aux besoins des futurs bénéficiaires.

“ L’équipe innovation de Pôle Emploi nous a vraiment surpris par leur capacité à sortir de leur zone de confort. Ils sont capables d’accepter l’existence d’autres acteurs – même plus petits – dans leur domaine et surtout de vouloir collaborer avec eux dans un réel environnement de bienveillance et de complicité. Ils savent penser hors du cadre et s’adapter à d’autres cultures dans une relation durable ”

Kayoum Said Abdallah Fane, Co-founder & CEO de Whire

Prochaine étape pour Whire : le lancement de leur campagne sur Ulule en Octobre – objectif 10 000 euros – et un partenariat prometteur avec EDF, premier client de la startup sur ses problématiques de recrutement d’alternants. Dans une vraie démarche de co-construction, ils mettent actuellement en place un questionnaire dynamique qui va permettre d’orienter les candidats à l’alternance vers les offres EDF qui leur correspondent le plus



https://twitter.com/hashtag/openinno

https://twitter.com/hashtag/challengepe



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir