Assurance-chômage: un déficit plus élevé en 2016 et 2017

Le déficit du régime d'assurance-chômage devrait atteindre 4,4 milliards cette annnée et 3,9 milliards l'année prochaine.

Déjà important, le déficit du régime d'assurance-chômage devrait être encore plus important que prévu. Selon un document présenté lundi en conseil d'administration de l'Unedic, le trou devrait atteindre 4,4 milliards cette année et 3,9 milliards l'an prochain. Soit davantage que les 4,2 milliards et 3,6 milliards prévus jusqu'à présent respectivement pour 2016 et 2017. «Nous constatons à fin mai une sous-estimation des dépenses en allocations par rapport à la prévision», note l'organisme dans une note obtenue par l'AFP. Au final, la dette de l'assurance-chômage, qui est le fruit des déficits cumulés, atteindrait 30,2 milliards fin 2016 et 34,1 milliards fin 2017. Jusqu'à présent, elle était censée culminer à 33,6 milliards à la fin de l'année prochaine.

Un objectif de 800 millions d'euros d'économies par an

Le gouvernement avait pourtant promis à Bruxelles 800 millions d'euros par an d'économies supplémentaires. Un objectif aujourd'hui hors de portée. Le patronat et les syndicats n'ont en effet pas réussi à s'entendre sur une nouvelle convention, qui aurait pu permettre de dégager des économies. Constatant cet échec, le gouvernement a décidé de prolonger l'actuelle convention, par prudence politique. Prendre des mesures d'économies, forcément douloureuses dans un premier temps pour les chômeurs, est très difficile à quelques mois de l'élection présidentielle...

Lundi, le conseil d'administration de l'Unedic a toutefois décidé de ne pas revaloriser les allocations chômage au 1er juillet, rompant ainsi avec la tradition. Alors que le patronat prônait le gel, les syndicats demandaient une hausse de 0,5%, après les 0,3% obtenus en 2015. Mais leur proposition n'a pas obtenu la majorité. La décision est donc remise à une séance ultérieure. «Le patronat pousse le vice jusque-là, avec le culot de trouver comme excuse que le déficit est grandissant, alors qu'il a fait échouer les négociations qui devaient le réduire», a fustigé Éric Courpotin, de la CFTC.

Cécile Crouzel

A LIRE AUSSI :

>> Paris, 27 juin 2016 - Assurance chômage: le déficit devrait être plus fort que prévu en 2016 et 2017 | L'Express | 27/06/2016



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir