Pôle emploi veut spécialiser davantage ses employés

Pôle emploi va mener d'ici à fin 2017 une série d'expérimentations pour poursuivre la spécialisation de ses conseillers en charge de l'indemnisation et de l'accompagnement des demandeurs d'emploi et des entreprises, selon un document transmis aux syndicats et consulté mardi par l'AFP.

Depuis son arrivée à la tête de Pôle emploi fin 2011, Jean Bassères a réorganisé l'accompagnement des demandeurs d'emploi avec trois niveaux de prise en charge: "renforcé" pour les plus en difficulté, "guidé" pour la catégorie intermédiaire et "suivi" pour les plus autonomes.

Il a également déployé plus de 4.200 conseillers spécialisés dans la relation avec les entreprises, 700 dédiés aux jeunes demandeurs d'emploi et 200 agents chargés de vérifier que les demandeurs cherchent bien un emploi.

Pour aller plus loin, cinq expérimentations vont être menées en 2016 et en 2017, selon une note transmise aux représentants syndicaux du comité central d'entreprise (CCE).

Deux d'entre elles, prévues l'année prochaine, concerneront les conseillers en charge de l'accompagnement. La première leur permettra de gérer des "portefeuilles" mixtes "incluant à la fois des demandeurs d'emploi qui relevaient jusqu'alors des modalités +guidé+ et +renforcé+".

La deuxième consistera à recentrer l'activité des conseillers en charge du "suivi" des chômeurs les plus autonomes sur "l'animation collective", c'est-à-dire la transmission d'informations aux demandeurs d'emploi au travers d'ateliers, de forums et de rencontres thématiques. Ils pourraient, de ce fait, être dispensés des entretiens habituellement prévus aux 6e et 9e mois d'inscription.

Une troisième expérimentation, programmée courant 2016, doit permettre aux demandeurs d'emploi de prendre rendez-vous avec leur conseiller, "de leur propre initiative", "sur pole-emploi.fr, au téléphone et à l'accueil" de leur agence.

Concernant l'indemnisation, Pôle emploi va tester, dès cette année, la mise en place de "conseillers indemnisation dédiés", offrant à chaque demandeur d'emploi un interlocuteur unique disponible par mail "pour toute question sur ses allocations". Les chômeurs bénéficient, déjà aujourd'hui, d'un "conseiller référent" unique pour leur accompagnement vers l'emploi.

Enfin, l'opérateur va expérimenter, toujours en 2016, une nouvelle organisation des conseillers en charge des entreprises, en leur confiant la gestion de "portefeuilles" d'entreprises aux profils similaires.

Ces expérimentations seront présentées mercredi en CCE, avant une consultation le 28 juin.


avec AFP



Commentaires   

 
0 #1 Marc 10-06-2016 16:45
Je suis malheureusement en recherche d'emploi depuis peu, et je fréquente donc Pôle emploi régulièrement. J'avoue que je me suis toujours demandé comment les conseillers pouvaient remplir appréhender toutes les situations professionnelle s ou personnelles des chercheurs d'emploi. Dans mon cas, je me suis retrouvé avec un conseiller qui ne connaissait rien à mon domaine, et qui n'arrivait pas à m'orienter. A tel point que j'ai changé de conseiller... Et cela se passe mieux ! Le début d'une spécialisation ?
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir