Pôle emploi : radiés pour absence à une convocation... jamais reçue !

L’agence pour l’emploi aurait-elle recours à des radiations dites abusives ? Vous avez été nombreux à nous contacter pour nous livrer vos témoignages. Parmi les plus récurrents, ces radiations qui auraient eu lieu sous prétexte d’absence à une convocation… pourtant jamais reçue.

D’abord, il y a ceux qui tentent de faire bonne figure, comme Éric de Lille. « Pôle emploi soutient m’avoir envoyé une convocation sur mon espace personnel. Je n’ai aucune trace de ce courrier mais je veux bien leur laisser le bénéfice du doute. » Il y a aussi les indignées : « Trois ans que je suis inscrite comme demandeur d’emploi, trois ans ! Vous pensez bien que les convocations, j’y suis habituée, je sais comment ça marche et je n’en ai jamais raté une seule. Et Pôle emploi voudrait aujourd’hui me faire croire que je ne connais pas le système ? »

Et puis, il y a ceux qui vont plus loin, comme Cyril : « C’est facile de se pavaner en disant que les chiffres du chômage ont baissé si on compte les radiations abusives ! » En fait, ces demandeurs d’emploi sont dans la même situation : ils ont été radiés de Pôle emploi pour non-présentation à une convocation, qu’ils affirment n’avoir jamais reçue. Avec, pour certains, une suspension de leurs allocations-chômage, l’absence à une convocation conduisant automatiquement à une radiation automatique de deux mois minimum.

Problème de communication

Alors, radiations abusives ? Manque de vigilance de la part des chômeurs ? Isabelle Lenfant, directrice de la stratégie et des relations extérieures de Pôle emploi Nord - Pas-de-Calais - Picardie préfère parler de « difficultés d’adaptation », rappelant au passage que « nos agences n’ont pas pour but de radier mais d’accompagner. Depuis le 1er janvier, 11 000 demandeurs d’emploi ont été radiés pour non-présentation à une convocation », énonce ainsi la directrice.

« Parfois, il peut y avoir un retard au niveau de la Poste pour ceux qui ont demandé à être contactés par voie postale. Mais la plupart ont accepté, lors de leur inscription, les échanges dématérialisés avec nous via leur espace personnel qu’ils ne pensent pas toujours à consulter. Or, c’est sur cet espace que sont envoyées les convocations. Il y a aussi le cas de certains demandeurs d’emploi qui oublient de signaler un changement de numéro de téléphone et qui ne peuvent pas recevoir le SMS de rappel à la convocation, par exemple. »

Quid de ceux, qui ont le bon numéro et dont l’espace personnel reste pourtant désespérément vide ? « Évidemment, le 0 % en termes d’erreurs n’existe pas. Mais les conseillers restent au service de chacun pour toute réclamation et/ou demande d’information. »Des paroles difficiles à avaler pour la Dunkerquoise Marie-France. « Ma conseillère n’a pu que constater que je n’avais reçu ni convocation ni rien du tout. Mais j’ai dû me réinscrire et pendant deux semaines, je n’ai pas touché mes allocations. J’ai donc été sanctionnée pour une faute que je n’ai pas commise. Et je suis loin d’être la seule… »


Que faire en cas de radiation ?

Vérifiez. Avant toute chose, pensez à vous connecter à votre espace personnel pour vérifier si une convocation vous y a été envoyée. La dématérialisation ne concernant (normalement) que les demandeurs d’emplois volontaires, n’hésitez pas non plus à contacter votre conseiller ou votre agence au 3949 pour basculer sur un autre mode de communication.

Réagissez. Si vous soutenez n’avoir jamais reçu de convocation ou si vous l’avez reçue après la date prévue pour l’entretien, vous avez la possibilité de contester la décision dans un délai de deux mois à compter de la réception de la lettre de radiation.

Contactez. Il existe trois niveaux de recours. En premier lieu, vous pouvez soit contacter votre conseiller, soit envoyer directement votre contestation (par lettre recommandée, avec avis de réception) au directeur délégué du site Pôle emploi qui vous a radié. Des justificatifs peuvent être nécessaires. Attention, ce recours ne suspend pas la décision de radiation ! Si ce premier recours n’aboutit pas, il vous est alors possible de saisir le médiateur national de Pôle emploi ou son délégué régional à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (plus d’infos sur http://www.pole-emploi.fr/accueil/). Toutefois, si l’intervention du médiateur ne permet toujours de résoudre le litige, le stade suivant sera la saisine du tribunal administratif.

Faites-vous aider. Le site http://www.recours-radiation.fr/ dispense des conseils très pratiques sur les radiations et propose également des modèles de lettres de contestation.

 


Pôle emploi, en quelques chiffres

573 181. Le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher une activité et ayant exercé ou non une activité dans le mois (catégorie ABC) pour la grande région, selon les chiffres de mars 2016.

11 000. Le nombre de demandeurs d’emploi, depuis le 1er janvier, à avoir été radiés pour non-présentation à un entretien. Ce chiffre concerne également les demandeurs d’emploi qui, parce qu’ils ont trouvé un travail, font le choix de ne pas répondre à la convocation.

– 0,5. Dans la région, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie ABC a baissé de 0,5 % chez les moins de 25 ans, au mois de mars (chiffres Pôle emploi). Mais il a progressé de 0,1 % chez les 50 ans et plus.


ALICE BONVOISIN



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir