Assurance chômage: Pôle emploi économise en ne cotisant pas à l'Unédic

Pôle emploi, qui assure lui-même ses salariés contre le chômage, réalise de "40 à 50 millions d'euros" d'économies par an en ne cotisant pas au régime général géré par l'Unédic, selon un rapport d'expert-comptable consulté vendredi par l'AFP.

Paris, 6 mai 2016 (AFP) - Pôle emploi, qui assure lui-même ses salariés contre le chômage, réalise de "40 à 50 millions d'euros" d'économies par an en ne cotisant pas au régime général géré par l'Unédic, selon un rapport d'expert-comptable consulté vendredi par l'AFP.

Les employeurs publics ne sont pas obligés de s'affilier à l'Unédic, mais ils doivent quand même assurer leurs salariés contre le risque chômage. Ils ont notamment la possibilité de gérer eux-même la gestion et le financement de l'indemnisation du chômage de leurs agents par l'auto-assurance.

En faisant ce choix, Pôle emploi s'exonère, chaque année, d'environ "80 millions d'euros de cotisations" patronales qu'il aurait théoriquement dû verser à l'Unédic, selon un rapport d'expertise du cabinet Sextant, réalisé pour le compte du Comité central d'entreprise (CCE) de Pôle emploi.

Dans le même temps, le régime d'auto-assurance de l'opérateur lui a coûté "entre 31 et 36 millions d'euros par an sur la période 2012-2014", soit "40 à 50 millions d'euros de moins par an que les cotisations patronales théoriques, si Pôle emploi était affilié au régime général".

Toutefois, l'Unédic reversant à l'opérateur 10% de sa collecte de cotisations, Pôle emploi reçoit, chaque année, 8 millions d'euros de moins que s'il était affilié au régime général. Ce manque à gagner "marginal" est toutefois "largement absorbé par les économies générées par le système d'auto-assurance".

L'Unédic, dont la dette devrait atteindre 30 milliards d'euros fin 2016, finance environ deux tiers du budget de Pôle emploi, à hauteur de plus de 3 milliards d'euros par an.

De son côté, Pôle emploi met une partie de sa trésorerie "à disposition de l'Unédic, sous forme de prêt en compte courant": 411 millions d'euros en 2014, soit 54% de la trésorerie nette de Pôle emploi, selon le rapport.

Ce placement "permet de limiter l'endettement de l'Unédic (de façon toutefois marginale)", précise le document.

Le patronat (Medef, CGPME et UPA) et la CFE-CGC réclament, dans le cadre de la négociation en cours sur l'assurance chômage, de faire cotiser au régime général toutes les entreprises publiques utilisant des contrats de droit privé.

AFP


A LIRE AUSSI :

>> Assurance chômage : quand Pôle emploi "fraude" en ne cotisant pas à l'Unedic | Le Point.fr | 06/05/2016

>> Assurance chômage: Pôle emploi économise en ne cotisant pas à l'Unédic | L'Express avec AFP | 06/05/2016



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir