Assurance chômage : trois options en cas d'échec des négociations

La ministre du Travail Myriam El Khomri envisage l'hypothèse d'un échec des négociations. Et propose trois options dans ce cas

La ministre du Travail Myriam El Khomri a souhaité dimanche que la négociation sur l'assurance chômage aboutisse, tout en avançant "trois options" en cas d'échec.

Si le patronat et les syndicats "n'arrivent pas" à conclure une nouvelle convention, "il y aura trois options et aucune à ce stade n'est privilégiée", a expliqué la ministre, invitée du Grand Rendez-vous Europe 1/iTELE/Le Monde.

Trois options
"La première est de leur laisser un temps supplémentaire pour qu'ils négocient, la deuxième est de renouveler la convention actuelle sur un an", la troisième que le gouvernement reprenne la main et "modifie les paramètres".

Démarrées le 22 février, les discussions entre syndicats et patronat sur l'assurance chômage doivent aboutir rapidement à de nouvelles règles d'indemnisation des chômeurs, l'actuelle convention prenant fin le 1er juillet.

Mais le président du Medef Pierre Gattaz a menacé de claquer la porte des négociations si "rien ne bougeait" sur le projet de loi travail, examiné à l'Assemblée nationale à partir de mardi. Le Medef devrait se prononcer le 9 mai sur la poursuite de sa participation.


AFP



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir