Grosse boulette de Pôle emploi

SAINT-QUENTIN - En envoyant un mail, l’organisme a aussi joint à l’offre d’emploi les noms et coordonnées de tous les destinataires. Malaise.

Ce n’est pas un poisson d’avril. Plutôt une soupe à la grimace qui pourrait avoir de sérieuses conséquences pour Pôle emploi. Vendredi 25 mars, l’agence du boulevard Cordier à Saint-Quentin, envoie un mail destiné à informer les demandeurs d’emploi sur les offres de carrière qu’offre la gendarmerie nationale. Le ou la conseillère ventile l’information à environ 1 300 personnes, issues du fichier de Pôle emploi. Jusque-là, tout est normal. Là où l’affaire prend une tournure grotesque, c’est qu’en envoyant ce mail, en principe à partir d’un logiciel sécurisé, un fichier a été joint.

Selon une mère de famille, dont la fille a été destinataire, « il fait 27 pages ». Dans ce fichier sont inscrits les coordonnées de l’ensemble des destinataires de l’offre d’emploi avec leur adresse e-mail ainsi que leurs numéros de téléphone portable. « Une mauvaise manipulation, selon Pôle emploi. C’est quelque chose qui n’est jamais arrivé, c’est la première fois. » L’organisme tente de minimiser l’incident en invoquant « des conséquences directes qui restent limitées » mais ce n’est pas l’avis de tout le monde. À commencer par celles et ceux qui ont reçu ledit mail, sachant que tout le monde ne s’en est pas aperçu.

Côté syndical, le SNU, présent dans toutes les instances de Pôle emploi, n’a pas souhaité réagir tout en indiquant que « c’est sûr que ce n’est pas de la malveillance ». « Est-ce qu’il s’agit d’un conseiller récemment recruté ? »

« Les conseillers de l’agence vont prendre attache avec tous les destinataires du mail pour leur demander de le supprimer », reprend Pôle emploi. Mais une autre interrogation se pose et non des moindres : quid de la protection des données personnelles de tous ses demandeurs ? La commission nationale d’informatique et de libertés n’a pas retourné nos questions. Des poursuites de la CNIL et des demandeurs d’emploi ne sont toutefois pas à exclure.


GUILLAUME CARRÉ


A LIRE AUSSI : 

>> Pôle emploi divulgue par erreur les noms et les coordonnées de 1 300 inscrits | franceTVinfo | 01/04/2016



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir