Offres d'emploi non pourvues: Pôle emploi démonte les chiffres farfelus


Contrairement aux chiffres régulièrement cités par Manuel Valls ou Myriam El Khomri, il n'y a pas 300 000 postes à pourvoir en France. Dans une note publiée le 24 février, le service public de l'emploi met les points sur les "i".

A l'heure de chiffrer les emplois non pourvus en France, les responsables politiques et les patronaux ont toujours fait preuve d'un certain goût pour l'exagération. Nicolas Sarkozy avait placé la barre très haut en estimant à 500 000 le nombre d'offres "non satisfaites" chaque année. En 2014, François Rebsamen, alors ministre du Travail, avait enchéri à la baisse en pariant tout de même sur 400 000 postes "abandonnés" faute de candidats, tout comme le Medef. En septembre, sa successeur Myriam El Khomri a été à peine moins ambitieuse en les évaluant à 300 000, à l'instar de Manuel Valls.

Une note de Pôle emploi, extraite de son enquête annuelle auprès de 400 000 entreprises, devrait clore les débats: seules 190 000 offres d'emploi - déposées ou non auprès de l'opérateur public - n'ont pas été pourvues en 2015. Soit moitié moins que les mesures au doigt mouillé qui circulent habituellement.

L'établissement public clarifie aussi le lexique utilisé: les emplois non pourvus incluent les offres abandonnées faute de candidats, mais aussi celles qui pourraient encore trouver preneur. Seuls 43 000 projets de recrutement sont effectivement tombés à l'eau, dont la moitié faute de candidat "adéquat". 34% n'ont pas été à leur terme parce que l'entreprise n'avait plus besoin d'embaucher et 16% faute de budget.

Vacant ou non pourvu ?

Attention, ces chiffres ne reflètent pas la vacance de l'emploi, qui inclut à la fois les postes inoccupés, nouvellement créés ou sur le point de se libérer. Les responsables politiques ont souvent tendance à amalgamer les deux. A tort, car les emplois vacants ne sont pas forcément le signe que les entreprises peinent à recruter. Un fort taux de vacance peut signifier que beaucoup d'emplois se créent.

Selon Pôle emploi, les régions Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur concentrent le plus grand nombre d'offres non pourvues, avec respectivement 38 300, 28 200 et 20 500 annonces non satisfaites. Le Nord-Pas-de-Calais-Picardie n'arrive que loin derrière, avec "seulement" 8900 postes à pourvoir. N'en déplaise à son nouveau président, Xavier Bertrand, qui les estime à... 120 000.

Alexia Eychenne

A LIRE AUSSI :

>> 190 000 offres d'emploi non pourvues en 2015 selon Pôle emploi | Midi Libre | 25/02/2016





Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir