Miracle de la multiplication des offres de Pôle emploi


Un beau succès ! Dans ses voeux au personnel, le patron de Pôle emploi, Jean Bassères, a salué la "mise en ligne de quatre fois plus d'offres d'emploi qu'en 2012", qui selon lui, "illustre la capacité [de l'agence] à devenir rapidement un acteur numérique de référence". Il y encore un peu de boulot...

Certes, les chiffres sont flatteurs, avec, au troisième trimestre de 2015, la diffusion de 1,8 million d'offres d'emploi, contre 1,21 million au trimestre précédent. Mais ils ont été traités aux anabolisants. Derrière cette superbe hausse se cache des dizaines de milliers d'annonces publiées en double, en triple, voir en quadruple exemplaire. "Le Canard" en a repéré quelques spécimens.

Coup de torchon

Le 23 décembre, par exemple, la petite ville des Pennes-Mirabeau se montrait avide de "préparateurs de commandes", avec trois annonces strictement similaires, hormis leur numéro. Cagnes-sur-Mer réclamait pas moins de quatre vendeurs intérimaires en maroquinerie, tandis qu'à Avignon il s'agissait de pourvoir quatre postes en CDI de "technicien itinérant de maintenance pour chariots élévateurs". 

Le 24 décembre, le Volatile s'en est ému auprès de Pôle emploi. "il est possible que des doublons subsistent, mais à la marge. 45% des offres sont collectées, par nous et 55% viennent de 95 partenaires différents, qui peuvent, parfois, nous envoyer les mêmes, sachant que 99% des offres sont bien réelles", a répondu l'agence, qui assure disposer d'un système de détection des doublons.

Les questions du "Canard" auraient-elles réveillé en sursaut ce système en sommeil ? O surprise, alors que, le 25 décembre, le site affichait le chiffre record de 547 756 offres, le 29, il n'y en avait plus que 483 512. Soit une chute vertigineuse de 64 244 offres en seulement quatre jours, dont celui de Noël. Et ça continue ! Plus que 472 829 offres le 9 janvier, et 468 956 le 11. Une baisse de plus de 1 000 par jour...

Si seulement le nombre de chômeurs pouvait baisser autant...

  D.S. | N° 4968 | Mercredi 13 janvier 2016




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir