Chômage: Martinez (CGT) veut des précisions sur les radiations

Le numéro un de la CGT, Philippe Martinez, a demandé mardi au gouvernement des précisions sur le nombre de chômeurs radiés des listes de Pôle emploi en septembre, après l'annonce lundi d'une forte baisse des demandeurs d'emploi durant ce mois.

Paris, 27 oct 2015 (AFP) - Le numéro un de la CGT, Philippe Martinez, a demandé mardi au gouvernement des précisions sur le nombre de chômeurs radiés des listes de Pôle emploi en septembre, après l'annonce lundi d'une forte baisse des demandeurs d'emploi durant ce mois.

Apportant des précisions, le ministère a affirmé auprès de l'AFP que la baisse du chômage en septembre "n'est en rien à relier avec les radiations de ce mois-ci".

"On n'a pas les données sur ceux qui sont radiés", a relevé sur Canal+ M. Martinez, rappelant que "le gouvernement a renforcé les contrôles" des demandeurs d'emploi.

"Il faut des éléments de précisions sur les chiffres de radiés", a-t-il insisté.

Selon lui, "le chômage n'a pas régressé en France si on prend l'ensemble des catégories de privés d'emploi".

Il s'est dit "inquiet" pour le chômage de longue durée. Quant au recul du chômage des jeunes c'est "une bonne chose", a-t-il dit, mais la question de "l'avenir et du statut" de ces jeunes reste posée car "85% de ces contrats sont à durée déterminée".

M. Martinez ne croit pas à une inversion de la courbe du chômage "si on continue comme cela, parce que c'est toujours les mêmes recettes qui donnent les mêmes effets". "Il faut radicalement changer un certain nombre de choses", selon lui.

Le chômage a reculé de 0,7% en septembre, soit sa plus forte baisse mensuelle depuis fin 2007. Selon les données du ministère du Travail, les radiations administratives ont fortement augmenté (+25%) durant ce mois, mais sur un an leur nombre est en baisse de 9,7%.

Réagissant aux propos de M. Martinez, le ministère du Travail a précisé auprès de l'AFP que "sur dix ans, le taux de radiation" - c'est-à-dire le nombre de radiations sur le nombre de demandeurs d'emploi toutes catégories - "est de 1,1%". Or, en septembre, ce taux "a été de moins de 0,8%", soit "très inférieur à celui des dernières années".

Le taux de radiation était de 1% en 2014, 0,9% en 2013 et en 2012, 1% en 2011, 1,1% en 2010 et 2009, et 1,5 % en 2008, a ajouté le ministère.

La hausse du nombre de radiations en septembre "est sans rapport avec la nouvelle organisation du contrôle de la recherche d'emploi, puisque celle-ci n'a commencé à être mise en oeuvre qu'à la toute fin septembre", a également souligné le ministère. "Les 200 conseillers dédiés ne seront pleinement déployés que courant novembre" et "80% le seront à fin octobre".

Par ailleurs, concernant le conflit à Air France, M. Martinez a dénoncé l'attitude de la direction qui "a présenté lundi dans un journal les mesures qu'il n'a pas encore annoncées aux salariés et aux syndicats".

"On peut parler de dialogue social", a-t-il ironisé rappelant que deux jours auparavant "une réunion s'était tenue avec les syndicats", sans que la direction y mentionne ses pistes.

Dans une interview au Parisien lundi, le directeur des ressources humaines d'Air France, Xavier Broseta, avait fait état d'une réflexion de la direction pour instituer des contrats de travail différenciés selon la productivité. "Le dialogue social, c'est dans les instances représentatives avec l'ensemble des syndicats", avait critiqué la ministre du Travail, Myriam El Khomri.

LEREVENU em/paj/az



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir