"Le site emploi du Boncoin.fr plus consulté que celui de Pôle emploi" ?

  • Imprimer

D'après Xavier Bertrand, le site de Pôle emploi a perdu la guerre du marché des offres d'emploi en ligne. Le député Les Républicains l'assure : c'est désormais Leboncoin.fr qui attire le plus les chômeurs. C'est faux.

C'est devenu une évidence depuis plusieurs années : Pôle emploi n'a plus le monopole des offres pour trouver un travail en France. Et pourtant, le top 10 des sites emploi/carrière publié régulièrement par Mediamétrie est sans appel. Le site de l'établissement public est toujours le plus consulté par les chômeurs : plus de six millions de visiteurs uniques pour pole-emploi.fr contre 1,5 million pour la rubrique emploi du Bon coin.


Top 10 sites emploi
Create column charts



Mais au-delà de ces chiffres bruts, la mise en concurrence des sites de Pôle emploi et du Boncoin.fr n'a pas de sens. Depuis maintenant deux ans, l'établissement public a pris acte qu'il ne captait qu'environ un tiers des offres d'emploi en France.

Un agrégateur d'offres d'emploi

Pôle emploi a donc signé des partenariats avec plus de 70 autres sites dédiés à l'emploi pour relayer leurs offres (dont quatre du Top10 : Monster, eteojob, Apec, Keljob) afin de "faciliter le rapprochement avec les demandes d'emploi. Le nombre d'offres d'emploi collectées ne correspond donc pas à l'ensemble des offres accessibles par les demandeurs d'emploi sur le site pole-emploi.fr".

Résultat logique : quand le site de Pôle emploi affiche 490.000 offres d'emploi disponibles actuellement, celui du Boncoin.fr n'en revendique qu'environ 200.000. Conséquence, les internautes passent beaucoup plus de temps sur le site d'établissement public que sur celui du site de petites annonces : plus d'un demi-heure contre à peine vingt minutes.

Des recrutements en ligne

Pôle emploi a d'ailleurs tout intérêt à ne pas jouer la concurrence avec les sites privés. Chaque jour, plus d'1,5 million de personnes se connectent sur un site dédié à l'emploi. Par ailleurs, d'après un sondage Odoxa publié au printemps dernier, les deux tiers des employeurs en phase de recrutement passent par les réseaux sociaux pour trouver des candidats.

L'établissement public joue également la carte Internet pour tenter de désengorger ses agences où se pressent chaque jour 100.000 demandeurs d'emploi. Il vient d'ailleurs de lancer l'inscription en ligne sur ses listes dans une dizaine de départements français.


Antoine Krempf


>> ÉCOUTER L’ÉMISSION disponible jusqu'au 21/07/2018


A LIRE AUSSI :

>> Pôle emploi met en place un dispositif de contrôle des chômeurs | Francetv info | 27/10/2015