Pôle emploi veut simplifier et accélérer les modalités d’inscription des chômeurs

Le «nouveau parcours du demandeur d’emploi» est lancé dans des agences pilotes avant sa généralisation en 2016.

Internet doit permettre d’optimiser le travail des conseillers Pôle emploi, mis à mal par la hausse du nombre de chômeurs. C’est le sentiment de son directeur général, Jean Bassère, qui a placé le numérique au cœur de la réorganisation et de la modernisation du service public de l’emploi. Parallèlement à l’essor des services accessibles en ligne (pour se former, accéder à un maximum d’offres, échanger avec son conseiller, etc.), Pôle emploi s’apprête à franchir un nouveau pas avec le lancement du « nouveau parcours du demandeur d’emploi », en Corse depuis lundi et dans trois autres régions prochainement (Guyane, Franche-Comté, Picardie), avant sa généralisation début 2016.

Premier entretien dans les deux mois

Idée directrice : accélérer et fluidifier l’inscription à Pôle emploi et les démarches liées à l’indemnisation en poussant les nouveaux demandeurs d’emploi à le faire en ligne. Une assistance téléphonique gratuite sera accessible et la démarche restera possible directement en agence. Quelque 1.800 jeunes volontaires du service civique devraient rejoindre Pôle emploi afin d’aider et guider dans cette démarche les chômeurs en ayant besoin.

Le demandeur d’emploi renseignera aussi de premiers éléments sur son parcours et sa recherche d’emploi afin de faciliter l’établissement du diagnostic par son conseiller. « L’objectif est que, en faisant tout ce travail en amont, on soit dans le diagnostic et la préparation du projet professionnel dès le premier entretien avec son conseiller référent, qui interviendra dans un délai maximum de deux mois, contre quatre aujourd’hu i », a insisté Jean Bassère lundi devant l’Association des journalistes de l’information sociale (Ajis).

Une offre de service sur la mobilité internationale

Ce ne sera pas la seule nouveauté de 2016 pour Pôle emploi, qui devrait pouvoir compter sur une dotation de l’Etat « stable », a indiqué Jean Bassère. L’organisme va aussi généraliser des après-midi où les agences ne seront accessibles qu’aux chômeurs ayant rendez-vous avec leur conseiller, pour dégager ces derniers de la gestion des flux.

La spécialisation des conseillers se poursuivra avec le déploiement désormais finalisé de 4.000 conseillers entreprise (aide à la définition du besoin et au recrutement) et celui en cours de 1.200 conseillers dédiés au contrôle de la bonne recherche d’emploi par les chômeurs. Pôle emploi veut aussi développer d’ici à l’été 2016 une offre de service sur la mobilité internationale. L’organisme travaille également à de nouveaux services dédiés aux TPE et aux chômeurs en activité réduite. Des expérimentations seront lancées l’an prochain mais les modalités n’en sont qu’au stade de la réflexion.


DEREK PERROTTE


@DerekPerrotte

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir