Pôle Emploi pris d'assaut

Ils ont trouvé la porte close, ils sont passés par la fenêtre. Faute de pouvoir rencontrer la direction, les salariés de MG Call ont investi les locaux de Pôle Emploi hier après-midi. Pour eux, il est le principal responsable de ce «gâchis». Pour rappel, 1,2 M € de fonds publics ont été utilisés, une grande partie des crédits formation attribués aux demandeurs d'emploi. Finalement, devant l'insistance des manifestants, le secrétaire général de la préfecture Alain Charrier, le député Jean Glavany, le vice-président du Grand Tarbes Yannick Boubée et la conseillère régionale Marie-Pierre Vieu ont improvisé une réunion à la hâte. Il semblerait que la délégation ait obtenu des avancées intéressantes : le principe d'une allocation-chômage sur 12 mois du type contrat de sécurisation professionnelle a été entendu et pris en compte et aussi la mise en place d'une cellule unique pour accélérer le traitement de toutes les situations sociales.

Une nouvelle réunion est programmée mardi, à 14 h 30, à Pôle Emploi, avec le directeur régional. Lundi après-midi, les salariés de MG Call seront au tribunal de commerce pour la mise en liquidation judiciaire de leur entreprise.

Cyrille Marqué



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir