Ces "invisibles" qui font exploser Pôle emploi

Ce sont des chiffres jamais publiés par Pôle emploi, et pour cause. Ces statistiques officieuses que " Le Canard " s'est procurées prouvent que la charge de travail de chaque conseiller recevant des chômeurs a largement dépassé la cote d'alerte !

Il y a un an, la moyenne du " portefeuille " - appellation pompeuse du nombre de dossiers gérés par un conseiller - était de 56 personnes pour un agent chargé du suivi " renforcé " (réservé aux demandeurs d'emploi les plus éloignés du marché du travail). Il atteignait 108 par conseiller assurant le portefeuille " guidé " (chômeur nécessitant un suivi moyen). Voilà pour les chiffres officiels.

Mais, en réalité, chaque employé assistant des demandeurs d'emploi assure l'accompagnement d'une cohorte officieuse de chômeurs dits " hors portefeuille ". Et cet effectif invisible peut multiplier souvent par deux, trois ou quatre sa " clientèle ".

Jusque-là, ces hors portefeuille étaient en quelque sorte placés en réserve et n'avaient vraiment accès à leur conseillers qu'au bout de quatre mois. Mais depuis le 1er janvier, tous les demandeurs d'emploi disposent des coordonnées de leur conseiller, les hors portefeuille comme les autres. " J'ai prédendument 70 demandeurs en portefeuille, peste un conseiller, mais en fait j'en gère plus du double..."

Il y a pire : à l'agence de Gravelines (Nord), la moyenne officielle est de 62 à 74 chômeurs en suivi renforcé par conseiller. Mais, avec de 158 à 172 dossiers hors portefeuille par agent, le contingent oscille entre 220 et 246. Une paille : quatre fois la moyenne officielle.

De même, dans les agences de Marseille-Saint-Charles ou de Pont-Audemer, les " hors " font tripler les effectifs de suivi renforcé, et, à Sedan, ils les quadruplent ! " La réalité, se désole ce cadre de Pôle emploi, c'est que tous les chiffres ont explosé, que nous n'avons pas les moyens de suivre... La communication officielle n'est que du pipeau ! ".

Défaitiste ! Il y a deux ans le grand patron Jean Bassères s'était engagé publiquement à donner, deux fois par ans, les statistiques - officielles - des portefeuilles de ses troupes. Promesse tenue... Une fois en juillet 2014, et depuis, silence radio. Qui chôme à Pôle emploi ?

Le Canard enchaîné | N° 4947 | Dominique Simonnot | mercredi 19 Août 2015



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir