Le CREFOM veut un Réunionnais à la direction de Pôle Emploi

Dans un courrier daté du 7 mai dernier, le délégué régional du CREFOM Reunion , Richel Sacri appelait l’attention du directeur général de Pôle emploi, Jean Basseres sur sa décision de pourvoir le poste laissé vacant par Jean-Luc Minatchy, muté dans la région Rhône Alpes, par un cadre métropolitain, en dépit des engagements pris de favoriser l‘accès des cadres locaux aux fonctions de responsabilité.

Patrick Karam Président du CREFOM à Paris est "intervenu aussitôt, écrit le CREFOM dans un communiqué pour sensibiliser le Premier ministre sur ce dossier, afin que la recherche des compétences locales ne reste pas lettre morte et que les administrations publiques engagent un vrai travail de préparation des ultra marins aux prises de responsabilités dans leur territoire à compétences égales. La recherche des compétences qui existent dans ces territoires doit être une priorité."

Dans sa réponse en date du 12 mai, le directeur de Pôle-emploi a fait valoir selon le communiqué du CREFOM son "son attachement à la promotion de cadres d’origine réunionnaise mais que dans le cas présent aucun des six Réunionnais sur les neuf affectés à des postes supérieurs ne présentait le profil adéquat en comparaison de celui affiché par la personne désignée dont l’expérience dans l’Hexagone et dans l’outre-mer garantirait une succession à la hauteur des responsabilités inhérentes à la fonction." Il s’est engagé "à préparer un cadre réunionnais déjà identifié à la succession du directeur récemment nommé localement."

Le Crefom Réunion ne peut se satisfaire de ces engagements "qui concernent un futur hypothétique. Cette nomination montre en effet que La Réunion comptera désormais, et pour quelques années sans doute, un cadre d’origine réunionnaise de moins et à ce rythme, il est peu probable qu’une représentativité significative de cadres locaux aux postes à responsabilité soit observée avant longtemps."

Le CREFOM a évoqué cette affaire auprès du conseiller du premier ministre qui faisait partie de la délégation ministérielle présente à La Réunion. "Il a plaidé pour la vigilance et un regain d’attention, eu égard aux frustrations et mécontentements de plus en plus perceptibles engendrés par des modalités de nomination dans les fonctions supérieures qui lèsent les Réunionnais que l’on fait souvent partir en métropole alors que des postes existent localement sur lesquels sont affectés des personnes extérieures."

Evoquant enfin "une situation qui risque de devenir explosive si rien n’était fait pour donner des signes forts en vue de concrétiser l’engagement pris par le Président de la République d’améliorer la représentativité des réunionnais dans les sphères de décisions de leur territoire."





A LIRE AUSSI :

>> Le CREFOM veut un Réunionnais à la direction de Pôle emploi | IMAZ PRESS | 22/06/2015

>> Pôle Emploi : Le Crefom s'interroge sur le recrutement d'un directeur de l'Hexagone | ZINFOS 974 | 11/05/2015




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir