Accompagnement global des demandeurs d'emplois : 68 départements engagés aux côtés de Pôle emploi

Lancé l'an dernier entre Pôle emploi et les départements, "l'accompagnement global des demandeurs d'emploi" a déjà bénéficié à 16.000 personnes à travers la France. Devant la presse, le directeur général de Pôle emploi a salué, jeudi, cette initiative comme l'un des faits marquants de 2014-2015. Parmi ses priorités des prochains mois, il souhaite "agir en complémentarité avec ses partenaires sur les territoires".

"En 2014, 90,5% des premiers paiements ont été effectués dans les délais malgré la hausse du nombre de demandeurs d'emploi inscrits," se félicite le directeur général de Pôle emploi, Jean Bassères, lors d'une présentation à la presse, le 17 juin 2015, du rapport d'activité 2014 et des principaux chantiers 2014-2015. L'enjeu pour les prochains mois est la simplification des procédures. En 2014, le dossier unique simplifié a déjà été mis en place pour l'inscription, l'indemnisation et la préparation du projet professionnel. La demande d'inscription et d'indemnisation en ligne se prépare désormais dans quatre régions : Corse, Guyane, Franche-Comté, Picardie. Le déploiement devrait s'opérer dans la France entière début 2016.

Le directeur général de Pôle emploi se fixe comme autre priorité de "personnaliser davantage les services aux demandeurs d'emploi" après la mise en place de l'accompagnement différencié et de l'accompagnement intensif qui a connu une montée en charge significative, fin décembre 2014, avec 323.500 demandeurs d'emploi accompagnés dans ce cadre. En 2014, plus de 2.000 équivalents temps plein (ETP) ont été affectés à l'accompagnement des demandeurs d'emploi. Parmi les actions programmées en 2015 dans ce domaine, Pôle emploi a prévu de ré-internaliser l'accompagnement renforcé des demandeurs d'emploi en adoptant une nouvelle stratégie de recours aux opérateurs privés de placement (OPP) appelée "Activ'Emploi". Désormais, ces derniers accompagneront les chômeurs les plus autonomes et Pôle emploi se chargera des plus en difficulté. D'autre part, en 2015, l'institution mettra l'accent sur l'accompagnement intensif des jeunes avec un objectif de 69.000 demandeurs d'emploi, déjà atteint à ce stade de l'année.

Conseil en évolution professionnelle

La formation des demandeurs d'emploi qui a marqué l'activité de Pôle emploi en 2014 avec près de 464.000 formations prescrites contre 404.000 en 2013 et la mise en œuvre du plan "100.000 formations" (en fait 108.539 entrées en formation) sera à nouveau au cœur de son activité en 2015. Avec la mise en œuvre du compte personnel de formation (CPF) et du conseil en évolution professionnelle (CEP) puisque Pôle emploi est l'un des cinq opérateurs nationaux du CEP. "L'accent est d'ores et déjà mis sur la professionnalisation des conseillers en évolution professionnelle", précise Jean Bassères. Ainsi que sur "une amélioration forte du diagnostic, puisque le premier entretien à Pôle emploi ne sera plus comme aujourd'hui un entretien où l'on parle à la fois de l'inscription, de l'indemnisation et du diagnostic. Il sera centré sur ce dernier, ce qui représente une rupture assez forte".

Pôle emploi souhaite en outre devenir "l'interlocuteur de confiance des entreprises pour leurs recrutements" et porter le taux de satisfaction des entreprises à 69% en 2015 (contre 67,8 aujourd'hui). Après avoir expérimenté la fonction de conseiller "relation entreprises" en 2014, Pôle emploi va déployer 4.000 de ces conseillers début juillet. Cette opération s'accompagnera notamment pour les entreprises d'une simplification du dépôt d'offres en ligne et de la dématérialisation des formulaires employeurs.

Digitalisation

Après avoir développé pole-emploi.fr et rendu accessibles en ligne près de 372.000 offres d'emploi, Pôle emploi s'apprête à lancer le 2 juillet "l'Emploi Store", plateforme unique d'agrégation de ses services et ceux développés par ses partenaires : Mooc, serious games, simulateurs d'entretien, moteurs de recherche…
Enfin, Pôle emploi souhaite "agir en complémentarité avec ses partenaires sur les territoires" (missions locales, Cap emploi, départements, régions…). En 2015, il mettra l'accent sur l'accompagnement global des demandeurs d'emploi avec les départements dans le cadre du protocole signé avec l'Assemblée des départements de France (ADF) le 1er avril 2014. A ce jour, 68 départements se sont engagés dans ce dispositif qui permet de coordonner l'action des départements avec celle de Pôle emploi au profit des personnes les plus en difficulté (insertion sociale et professionnelle). 12 autres se sont engagés dans la démarche parmi lesquels la Seine-Saint-Denis, le Gers, l'Aude, l'Orne, la Loire ou encore le Jura. L'objectif est de lever l'ensemble des freins à la reprise d'activité : santé, logement, garde d'enfants... Le principe : Pôle emploi prend en charge l'emploi et le département le social. Un travail en binôme qui a déjà bénéficié à 16.000 demandeurs d'emplois, quel que soit leur statut et au-delà des seuls bénéficiaires du RSA. La DGEFP est également partie prenante du dispositif en mobilisant des crédits FSE. Les trois partenaires ont présenté un bilan de cette initiative le 16 juin à Paris. A cette occasion, l'ADF s'est montré vigilante à ce que les crédits du FSE soient bien utilisés pour le recrutement de 500 conseillers supplémentaires de Pôle emploi.

D'autre part, Pôle emploi souhaite doubler à terme la part des demandeurs d'emploi accompagnés chaque année dans leur projet de création ou de reprise d'une entreprise, en lien avec les réseaux spécialisés et les conseils régionaux.


Valérie Grasset-Morel



Commentaires   

 
0 #2 popolette 21-06-2015 15:17
J'ai posté ce matin et ne vois toujours rien d'afficher à 17h16, oupssssssssssss sss , serait ce un blog suisse ?
Citer
 
 
0 #1 popolette 21-06-2015 05:52
J'ai pas trouvé de lien "nous contacter" alors je poste ici :

Que se passe t'il avec le blog POLE M'EMPLOIE depuis 48h ? Le poil à gratter de Popole aurait-il subi les foudres de la DG ????

Merci à vous
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir