“Cher Pôle emploi” : les lettres bouleversantes de chômeurs face à la bureaucratie

En réalisant son documentaire, “Pôle emploi, ne quittez pas”, Nora Philippe a recueilli de nombreux courriers envoyés par des demandeurs d’emploi à l’institution, contestant des radiations. Elle les a rassemblés dans un livre émouvant et éclairant, “Cher Pôle emploi”.

Alors que le conseil d’administration de Pôle emploi a approuvé le 20 mai la généralisation des contrôles des chômeurs, Nora Philippe, réalisatrice du récent documentaire Pôle emploi, ne quittez pas, publie un ouvrage édifiant qui rassemble des dizaines de lettres écrites par des naufragés de l’emploi, la plupart pour répondre à un avis de radiation : Cher Pôle emploi (éd. Textuel).

Avec le nouvel amendement proposé par le ministre du Travail, et approuvé par Pôle emploi, 200 conseiller se voient assignée la tâche de veiller à ce que les chômeurs ne se complaisent pas dans leur situation, sous peine d’être radiés et de voir leurs allocations suspendues quinze jours et jusqu’à six mois en cas de “récidive”.

L’impuissance face à la machine bureaucratique

Les lettres collectées par Nora Philippe pointent du doigt la nudité des demandeurs d’emploi, qui, pour un retard de plus de dix minutes ou une absence à un atelier collectif, risquent la radiation, c’est-à-dire la suppression totale du versement des allocations durant deux mois. Certains tentent de mimer le langage bureaucratique, d’autres ont recours à la supplique, ou expriment leur sentiment d’injustice. L’impuissance face à la machine bureaucratique est palpable.


Pour la troisième fois consécutive, je vous ai fait parvenir à l’attention du directeur du pôle emploi les raisons pour lesquelles je n’étais pas présent à la matinée du recherche d’emploi, car j’étais convoqué pour un entretien d’embauche (ci-joint document)
[…]
J’aimerai avoir un rendez-vous d’urgence avec le directeur car j’ai constaté que vous m’aviez radié et j’aimerai régler la situation car cette radiation n’est pas justifiée. Merci de votre compréhension. J’ai vécu la même situation il y a 3 mois qui m’a bien mis dans la merde.”

Un peuple épistolaire “en deçà” et “en dehors”

Dans tous les cas, ce “peuple épistolaire” représente “un hors-champs constitutif de la réalité de Pôle emploi”, qui se situe “en deçà” et “en dehors”: “en deçà du recrutement, en dehors du marché du travail qui pivote autour de la sacro-sainte lettre de motivation”.

Nora Philippe permet ainsi à ces récits de chômeurs, qui ont en commun l’invisibilité – alors qu’ils se multiplient, étrange paradoxe –, d’éclater au grand jour. Le plus souvent, cependant, ils restent aux yeux de la bureaucratie des récits : “quand ils arrivent sans justificatif, il n’existent pas”.
Ce sera le cas de ce demandeur d’emploi :


Veuillez m’excuser de mon absence du lundi 11 mars 2013. Ce même jour je me suis prise d’une grippe et je n’ai donc pas pu me rendre à cette convocation.
Je ne peux vous fournir un certificat médical car je me suis automédiqué.”

Certains sont si marginalisés, qu’ils n’ont pas les moyens – linguistiques, sociaux, culturels – de mesurer le danger. N’ayant rien à défendre ou à perdre, l’un écrit ainsi :


“J’ai le plaisir à vous informer que je voyage pour Portugal car mes parents sont malades
S’il y a un rendez-vous à mes proposer, proclame-moi au mois de Mai
Je vs prie d’agréer Madame, monsieur Mes sincères salutation”

Humour corrosif

Nora Philippe a également déniché ce courrier à l’humour corrosif, qui se moque allègrement de Pôle emploi, et qui a pour objet une “désincription du chômage suite conclusion de contrat en CDD” :


Bonjour Madame,
Devenu dépressif dû au fait de me triturer le nombril à longueur de journée depuis juillet 2012 vu que question de boulot en France, chacun s’occupe surtout du sien en se foutant pas mal de ceux qui en cherchent, j’ai pris la sage décision d’aller voir chez vos voisins comment ils font pour ne pas avoir des crampes avec l’index masturbateur […] et, réponse stupéfiante…ils pratiquent un massage corporel et journalier qui s’appelle ‘TRAVAIL’ !

 C’est via le réseau ‘Linkedin’ […] qu’un futur employeur luxembourgeois s’est manifesté et m’a invité à un premier contact visuel sur place. […] Le salaire étant dans les montants honnêtes et recherchés pour travailler avec des collègues ‘nordistes’, je n’ai pas hésité une seconde et me voilà en poste […].

 Emu jusqu’au plus profond de ma moelle pépinière par le dur choc que je vous apporte ainsi qu’au sabotage des statistiques tronquées de ‘Paul Emploie’ en prouvant que même à 60 ans que l’on peut encore trouver du travail sans l’aide d’un ‘organe officiel agréé’ c’est, le cœur brisé d’une immense tristesse que je vous fais part de la perte de mon statut de chômeur, depuis le début de ce mois.

 Croyez en mes condoléances les meilleures”

 

Les InRocKs




Cher Pôle emploi
Lettres de chômeurs entre détresse et contestation
de Nora Philippe
éd. Textuel
108 p
11,90€

A LIRE AUSSI :

>> "Cher Pôle Emploi": la détresse des chômeurs à travers leurs courriers | BFMTV | 29/05/2015



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir