En quête d'offres de poste, Pôle emploi cible les PME

4.000 conseillers dédiés aux entreprises vont être déployés.

L'objectif est de capter plus d'offres d'emploi.

Aller chercher les emplois potentiels là ou ils se trouvent : dans les PME et les TPE. Cette conviction martelée par Manuel Valls, qui prépare pour juin un grand rendez-vous entre l'Etat et les partenaires sociaux sur l'emploi dans les PME, commence à être déclinée sur le terrain. Conformément à l'objectif affiché dans sa nouvelle feuille de route, établie cet hiver, Pôle emploi se prépare à repartir à la chasse aux offres d'emploi, dont nombre lui échappent.

Après avoir été testées de mi-2013 à fin 2014, des équipes de conseillers dédiés aux relations entreprises sont en cours de déploiement dans l'ensemble des agences du réseau. Quelque 1.500 de ces agents d'un nouveau type, qui consacreront de 80 % à 100 % de leur temps à accompagner les entreprises dans leurs recrutements et leurs recherches, ont été installés depuis janvier et 3.000 autres doivent suivre d'ici à la fin de l'été. Une petite révolution culturelle : jusqu'à présent, les relations avec les entreprises étaient diluées dans le travail des conseillers. Pour, au final, des résultats médiocres, chacun, accaparé par le suivi des chômeurs, s'y consacrant en réalité peu. « Cette dispersion et ce morcellement étaient contreproductifs. Des équipes dédiées localement vont permettre d'apporter une vraie valeur ajoutée et de nouer des relations de confiance dans la durée avec les employeurs », insiste-t-on à la direction de Pôle emploi.

Plus 7 points de confiance

Les premiers résultats sont encourageants : les expérimentations menées dans une dizaine d'agences ont débouché sur une baisse des délais moyens de satisfaction des offres et un bond de plus de 7 points de la confiance des entreprises envers Pôle emploi.

Ces conseillers dédiés, installés par redéploiement interne sans recrutements nouveaux, sont invités à se concentrer sur les TPE et PME. « Il est crucial d'aider les petites structures sans service RH et qui ont peu l'habitude de recruter », insiste la direction de l'opérateur. Avec un double objectif : récupérer une partie du marché « caché » et, via de nouveaux services (présélection de candidats, aide aux entretiens et au définition de poste, etc.), réduire le nombre d'offres d'emploi non pourvues.

Ces efforts doivent venir en complément de ceux parallèlement déployés sur Internet, où l'opérateur développe de nouveaux outils numériques pour les recruteurs et a déjà réussi, via des partenariats avec une cinquantaine de « Jobboards » (Cadremploi.fr, Keljob, etc.), à doubler en deux ans le nombre d'offres accessibles sur pole-emploi.fr.


DEREK PERROTTE


A LIRE AUSSI :

>> À la recherche d'offres de poste : Pôle emploi vise les PME | Ekonomico | 5/5/2015




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir