Pôle Emploi à Metz: François Hollande a-t-il commis une bévue?


Lors d'un déplacement, le chef de l'Etat a révélé la création de 100 à 150 emplois sur un ancien site d'Ecomouv' alors que l'appel d'offres était encore ouvert. "Une confusion" entre deux marchés, se défend Pôle Emploi.

François Hollande, trop heureux d'annoncer de bonnes nouvelles sur le front de l'emploi, a-t-il enfreint les règles du marché public? Selon nos confrères du Parisien, c'est ce qu'aurait fait François Hollande vendredi dernier lors d'une visite aux ouvriers de PSA près de Metz. Avant que Pôle Emploi ne rectifie cette information, faisant état d'une "confusion".

Reste que devant micros et caméras, il a annoncé la création de "100 à 150 emplois" sur une "plate-forme que Pôle emploi va mettre en place" sur "le site d'Ecomouv', installé dans l'ancienne base aérienne 128, près de Metz". Après lui, le président de la communauté d'agglomération, l'UDI Jean-Luc Bohl, détaille: "Cette plate-forme sera opérée par le groupe Arvato qui se chargera de recruter en priorité des anciens salariés d'Ecomouv' [la société chargée de collecter feu l'écotaxe]."

Un risque de casser l'appel d'offres

Le problème, que soulignait Le Parisien: l'appel d'offres ouvert lancé par Pôle emploi concernant des "prestations d'appui à distance, centré sur le traitement des demandes d'inscriptions des demandeurs d'emploi", selon le site des marchés publics de Pôle emploi, ne prenait fin que le "30/3/2015 à 12 heures". C'est-à-dire trois jours après l'annonce présidentielle.

"De quoi casser l'appel d'offres, de quoi aussi soupçonner un délit de favoritisme", observe le journal. Car si la procédure est bel et bien entachée d'irrégularités, elle risque d'être contestée par les candidats.

Pôle Emploi explique l'imbroglio

Une simple "confusion entre un marché déjà conclu et un appel d'offres toujours en cours", a par la suite détaillé Pôle Emploi.

Explication: l'annonce du président concerne un "centre de numérisation de documents", dont le marché a en partie été attribué à la société Arvato. Pour celui-ci, l'agence "envisage la possibilité de l'ouvrir du côté de Metz et les salariés d'Ecomouv' pourraient se positionner."

Mais l'appel d'offres n'a rien à voir avec l'annonce du président. Il concerne le numéro d'appel de Pôle emploi, le 3949. Un appel qu'ils confirment comment étant "toujours en cours", ses résultats attendus "fin mai".





A LIRE AUSSI :

>> La fausse bourde de François Hollande sur le reclassement des ex-Ecomouv' | lefigaro.fr | 01/04/2015

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir