Rebsamen promet un avenir plus rose aux managers de Pôle emploi

Lors d'une convention des cadres du service public de l'emploi, le ministre du Travail a tenté de mobiliser les troupes. «Les planètes sont alignées», leur a-t-il assuré, afin de les convaincre que la situation allait s'améliorer.

Opération motivation! «L'environnement s'améliore: dépréciation de l'euro, plan Juncker, coût relativement bas de l'énergie. Ces différents indicateurs dessinent ensemble un horizon propice au retour de la croissance. Les planètes sont alignées». Du long discours de François Rebsamen devant plusieurs milliers de managers de Pôle emploi, rassemblés ce jeudi en séminaire au Parc des expositions de la Porte de Versailles, les agents du service public auront apprécié que leur ministre leur promette une embellie pour 2015.

L'objectif de son intervention était là: regonfler le moral des 53.000 salariés du service public de l'Emploi, confrontés mois après mois à l'augmentation du nombre de demandeurs d'emplois qui frappent à la porte de leurs établissements, avec un résultat en matière de retour à l'emploi en érosion permanente. Mais de cette intervention, les invités -qui, en fin d'après-midi (il était 16h30!), n'attendaient pas tous la fin du discours du ministre pour rentrer chez eux-, auront surtout applaudi la promesse que «l'État reste et restera longtemps aux yeux des Français le responsable en matière d'emploi».

Apaisant ainsi les inquiétudes des agents à la suite des expérimentations menées en matière d'aide à l'emploi par quelques conseils régionaux, Rebsamen a promis: «Il n'y aura pas de régionalisation de Pôle emploi, y compris sous forme expérimentale». Applaudissements. Les agents de Pôle emploi en ont assez des changements. Ils veulent surtout être reconnus, et Jean Bassères, récemment reconduit à la tête de l'établissement pour trois ans, le sait: tout au long de la journée, il a tiré son chapeau à ses équipes souvent dégonflées. Avec succès. En guise de remerciements, le patron -assis au premier rang devant l'estrade- a reçu un tonnerre d'applaudissements lorsque François Rebsamen a publiquement salué «sa vision, son courage, son intégrité et son sens du service public». Johnny Hallyday n'aurait pas fait mieux à l'applaudimètre…


«Il n'y aura pas de régionalisation de Pôle emploi» François Rebsamen


C'est que, durant cette journée qui a commencé par un café croissant à 8h30 du matin, Jean Bassères aura déployé tous ses talents de leader pour expliquer à ses agents, arrivés dès potron-minet de toute la France, la nouvelle stratégie de l'institution. En perspective, l'instauration d'une «culture de la performance», tel que le précise la convention tripartie Etat-Unédic-Pôle emploi signée fin décembre. Une révolution qui tient en cinq points clés: «commencer plus vite le parcours vers l'emploi, mieux accompagner les transitions professionnelles, devenir l'interlocuteur de confiance des entreprises pour le recrutement, être au rendez-vous de la révolution digitale et enfin simplifier la vie des demandeurs d'emploi et des entreprises», a résumé le boss de Pôle emploi. Que des bonnes idées…






la lettre que le Premier Ministre a adressée au Directeur Général de Pôle emploi à l’occasion de la Convention des Managers

Monsieur le Directeur général

Vous m'aviez invité à la convention managériale de Pôle emploi, et j'avais accepté cette invitation avec plaisir. Elle me donnait l'occasion de partager ma vision de l'action de Pôle emploi avec vous, et de témoigner ma reconnaissance et celle de la Nation aux cadres aujourd'hui réunis. ...

>> Lire la suite sur : Lettre-de-Valls_a-Basseres_05022015.pdf | 3.39 M° | 05 février 2015





Commentaires   

 
0 #1 JMC34 09-02-2015 05:51
A quand un alignement de toutes les planètes ? A quand l'inversion de la courbe du chômage ?? Que de l'enfumage pour regonfler le moral des 53.000 salariés de Pôle emploi...
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir