Chômage des jeunes : une initiative franco-allemande à l'étude

Elle est présentée par la presse allemande comme un "New Deal pour l'Europe". Elle vise à une meilleure utilisation des fonds européens existants.

La ministre allemande du Travail Ursula von der Leyen et son collègue des Finances Wolfgang Schäuble ont dévoilé mercredi 22 mai à Berlin les grandes lignes d'une initiative franco-allemande contre le chômage des jeunes en Europe.

Cette initiative avait été annoncée le 13 mai dans la presse allemande sous le terme de "New Deal pour l'Europe". Finalement baptisée "Initiative européenne pour la croissance et pour l'emploi", elle vise à une meilleure utilisation de fonds européens déjà existants. Elle doit être présentée plus concrètement à Paris le 28 mai.

Lire la suite : Chômage des jeunes : une initiative franco-allemande à l'étude

Emploi et croissance internationale

LE CERCLE. Avril 2013, l’annonce est brutale dans tous les médias : le chômage en France dépasse la barre des 3.2 millions de personnes inscrites au Pôle Emploi et ce sont particulièrement les jeunes qui sont frappés de plein fouet, puisque le taux de chômage atteint désormais 25,7 % pour les -25 ans. Un bien triste palmarès qui célèbre un record absolu.

Pourtant en France, parmi les trois entreprises préférées des jeunes, deux sont françaises : LVMH et L’Oréal. Deux leaders internationaux qui affichent des croissances qui font pâlir leurs concurrents et sont fortement créateurs d’emplois. Deux symboles de l’"international french business" qui peuvent nous rendre optimistes quant à certaines solutions face au chômage. Bon nombre de PME françaises obtiennent-elles aussi de brillants succès à l’étranger, par exemple en Europe de l’Est, en Amérique latine ou en Asie.

Lire la suite : Emploi et croissance internationale

Le chômage des jeunes peu qualifiés, une urgence à traiter

Le chômage des jeunes est un problème que l’on rencontre aujourd’hui dans la plupart des pays développés. La France ne fait pas exception, mais elle présente quelques particularités qui demandent des réponses adaptées.

Dans une première approche, on peut considérer le chômage des jeunes comme une conséquence malheureuse mais difficilement évitable du problème plus général d’un taux de chômage élevé dans l’ensemble de la population.

Quand les entreprises anticipent un ralentissement de leur activité, elles commencent par arrêter les embauches avant d’envisager, le cas échéant, de se séparer de certains de leurs salariés.

Lire la suite : Le chômage des jeunes peu qualifiés, une urgence à traiter

Nous, chômeurs, chômeuses et précaires...

10 juin 2013 – 6 juillet 2013

...en Marche sur Paris pour nos droits !

Nous, chômeurs, chômeuses et précaires, proposons des mesures d’urgence que le gouvernement a, jusqu’à ce jour, refusé de discuter.

Nous, chômeurs, chômeuses et précaires, pour qui les portes du « dialogue social » sont toujours fermées, souhaitons que nos propositions concernant Pôle emploi et la négociation Unédic soient entendues.

Nous, chômeurs, chômeuses en fin de droits à l’assurance chômage, demandons l’indemnisation de toutes les formes de chômage.

Lire la suite : Nous, chômeurs, chômeuses et précaires...

Les mauvais remèdes de Hollande au chômage

Le programme de stabilité pour les années 2013-2015 et le programme de réformes pour l’année 2013 annoncent les orientations envisagées par le gouvernement Ayrault. Une chose est claire : on ne change pas de cap.

Alors même que le taux de chômage dépasse les 10% et atteint son plus haut niveau depuis la fin des années 90, le premier objectif du gouvernement est d’assurer la soutenabilité des finances publiques via « une stricte maîtrise des dépenses publiques ». Au niveau de l’emploi, une telle politique se traduit par un programme de réformes structurelles du marché du travail, comme recommandé par la Commission et le Conseil européen.

Ce n’est pourtant pas la solution.

Lire la suite : Les mauvais remèdes de Hollande au chômage

Le déficit de l'assurance-chômage, argument de campagne au Medef

La campagne pour la présidence du Medef entre dans la dernière ligne droite. Un des principaux candidats, Geoffroy Roux de Bézieux, a décidé de frapper un grand coup en dévoilant, mercredi 15 mai, un programme radical sur l'assurance-chômage. Le patron d'Omea Telecom (Virgin Mobile), ancien président de l'Unedic, entend capitaliser sur son expérience pour se présenter comme le plus à même de mener la difficile renégociation des règles d'assurance-chômage qui doit avoir lieu à automne. Ce dossier sera une des principales urgences du prochain patron des patrons, qui doit être désigné le 3 juillet.

Lire la suite : Le déficit de l'assurance-chômage, argument de campagne au Medef