Chômage : pas d'inversion de la courbe en 2013, selon l'Insee

Dans sa dernière note de conjoncture, l'institut table sur une récession de 0,1% en 2013. Et sur un taux de chômage à 10,7% à la fin de l'année.

Réaffirmé par François Hollande mais aussitôt retoqué par l'Insee dans sa dernière note de conjoncture publiée jeudi 20 juin, l'objectif d'inverser "durablement" la courbe du chômage à la fin de l'année semble irréalisable, alors que l'économie française devrait être en légère récession en 2013.

Devant les syndicats et le patronat à l'ouverture de la conférence sociale annuelle, le président de la République a tenu à "réaffirmer" son "engagement": "inverser durablement la courbe du chômage à la fin de l'année". "Nous pouvons y arriver" et "nous devons y arriver", a-t-il martelé.

Lire la suite : Chômage : pas d'inversion de la courbe en 2013, selon l'Insee

Budget 2014: un milliard d'euros en plus pour l'emploi?

Selon le site des Echos, mercredi 19 juin, l’exécutif français aurait décidé d’accorder une rallonge d’un milliard d’euros au ministère du Travail, notamment afin de financer les contrats aidés.

Jérôme Cahuzac avait, en son temps, prévenu que les ministères devraient se serrer la ceinture en 2014.

Selon la loi de programmation des finances publiques, le ministère du Travail ne devait pas y échapper, son budget passant de 10,1 à 9,7 milliards d’euros.

Mais selon le site des Echos, mercredi 19 juin, le gouvernement aurait décidé de lui accorder une rallonge d’environ un milliard d’euros.

Lire la suite : Budget 2014: un milliard d'euros en plus pour l'emploi?

Les PME peuvent-elles sauver l'emploi ?

La fragilité des entreprises qui traversent une crise larvée depuis 2009 s’amplifie. Alors qu'elles avaient résisté à la première crise de 2009, trois ans plus tard, nombreuses sont celles qui n’ont plus les reins assez solides pour affronter une nouvelle contraction de l’activité.

Il est communément admis que ce sont les PME qui créent les emplois en France. On compte 3,2 millions de PME qui représentent 52% de l’emploi salarié et 43% de l’investissement. Selon une étude KPMG, plus de 80% des 2,8 millions d’emplois créés en France ces vingt dernières années l’ont été par des PME.

Mais ces dernières sont aussi les plus vulnérables en cas de retournement de tendance. En avril 2013, la Coface dénombrait sur un an 59.630 défaillances d’entreprises et les premières touchées sont les PME (de 20 à 249 salariés) avec une progression de 3,7%. Fait nouveau par rapport aux crises précédentes: ce sont les entreprises de taille moyenne qui enregistrent la plus forte progression.

Lire la suite : Les PME peuvent-elles sauver l'emploi ?

Chômage: Bruxelles veut des réformes

La Commission européenne a fait une proposition pour améliorer les services publics de l'emploi, notamment à travers une coopération plus étroite entre pays, à une semaine d'un sommet européen où la question de la lutte contre le chômage devrait tenir une place importante.

"Les services publics de l'emploi des Etats membres (comme Pôle emploi en France, ndlr) ont un rôle crucial à jouer pour aider les 26 millions de chômeurs en Europe à trouver un travail", a souligné au cours d'une conférence de presse le Commissaire européen chargé des Affaires sociales et de l'Emploi, Laszlo Andor.

"C'est pourquoi la Commission européenne propose aujourd'hui d'aider les services publics de l'emploi à maximiser leur efficacité grâce à une coopération plus étroite, l'instauration de critères de performance et des échanges de bonnes pratiques entre eux. Ils peuvent clairement apprendre beaucoup de leur expérience respective", a poursuivi M. Andor.

Lire la suite : Chômage: Bruxelles veut des réformes

Emploi : « Il faut repenser l'organisation territoriale »

Monique Iborra, rapporteure de la mission de réflexion sur la refondation du Service public de l'emploi a présenté jeudi dernier les conclusions de la Commission des affaires sociales. Une analyse qui révèle une multiplicité d'acteurs sur le territoire et un dysfonctionnement de l'organisation de Pôle Emploi.

Députée PS de Haute Garonne, Monique Iborra a exposé la semaine passée les premiers éléments en faveur d'une restructuration du service public de l'emploi face à un taux de chômage en expansion. L'objectif étant « de permettre un retour sur le marché du travail plus précoce » explique t-elle. Une mission qui a « cherché à se mettre à la place du demandeur d'emploi » en observant l'accompagnement des chômeurs au cours de cette période.

Lire la suite : Emploi : « Il faut repenser l'organisation territoriale »

Les rêves ne chôment pas!

"Plus de 3 millions de chômeurs", "Pôle Emploi", "Licenciements", "Harcèlement", "L'emploi au plus bas", "baisse du niveau de vie", "Mais comment retrouver du travail dans ce secteur sinistré ?", "Inactif", "Allocation chômage", ...

Voilà, le champ lexical que nous renvoie la majorité de la société et des médias dès que l'on parle du chômage. Le chômage est une maladie honteuse, cachez moi ce chômeur que je ne saurais voir, j'aurais peur de l'attraper. D'autant plus anxiogène qu'il est de plus en plus contagieux. 

Le chômeur n'est plus une personne à part entière, il n'est plus classé dans la catégorie de la population "Active".
Qui est-on lorsque nous ne sommes pas un "actif" ? Qui suis-je quand je ne fais et n'ai plus rien, à l'heure où la moindre bimbo décérébrée peut faire un buzz sur du vent ?

Lire la suite : Les rêves ne chôment pas!