Chômage : vingt-six associations et syndicats disent «halte aux idées reçues»

Le Mouvement national des chômeurs et précaires a réussi à fédérer vingt-six organisations, d’ATD-Quart Monde à la CGT en passant par Emmaüs, pour réaliser un livre-manifeste contre les idées reçues sur le chômage et la précarité.

Pour lutter contre les idées reçues sur le chômage et la précarité, le Mouvement national des chômeurs et précaires (MNCP) a vu grand. D'ATD-Quart Monde à Solidaires, en passant par Attac, la CGC et la CGT, ou encore Emmaüs France, France terre d'asile et le Secours catholique et avec les autres mouvements de chômeurs APEIS et AC !, ce sont vingt-six associations et syndicats qui, ensemble, ont cosigné un ouvrage pour « déconstruire » autant de préjugés.

« Un manifeste d'espoir » .

Lire la suite : Chômage : vingt-six associations et syndicats disent «halte aux idées reçues»

Internet peu efficace pour trouver un emploi

Neuf demandeurs d'emploi sur dix utilisent internet pour chercher du travail, mais ils trouvent rarement un emploi par ce canal, selon un sondage Ifop pour Pôle emploi publié mardi. "Malgré une forte mobilisation des outils en ligne, les moyens hors ligne restent les plus efficaces", montre cette étude. Seulement 18% des demandeurs d'emploi ayant décroché un emploi y sont parvenus grâce à internet, contre 37% via leur réseau personnel et 26% par un intermédiaire du marché du travail (Pôle emploi, missions locales, agences d'intérim...).

D'après l'enquête, la quasi-totalité des demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi (96%) surfent sur internet dans leur vie courante et 88% l'utilisent pour leur recherche d'emploi. Ils sont, en outre, presque aussi équipés que le reste de la population : 92% possèdent un ordinateur, un smartphone ou une tablette, contre 95% de l'ensemble de la population. Ces chiffres ne sont toutefois "pas complètement homogènes" et cachent un "effet âge" et un "effet diplôme", précise-t-on à Pôle emploi : en effet, sur les 12% de demandeurs d'emploi délaissant internet lors de leurs recherches, près de la moitié (45%) a plus de 50 ans et plus des trois quarts (77%) n'ont pas le baccalauréat.

Lire la suite : Internet peu efficace pour trouver un emploi

200 millions de chômeurs dans le monde en 2017

En 2017, le taux de chômage devrait augmenter globalement dans le monde. En cause, la croissance économique «décevante».

Le nombre de chômeurs dans le monde va repasser en 2017 la barre des 200 millions, pour un taux en hausse de 0,1% à 5,8%. Environ 3,4 millions de demandeurs d'emploi supplémentaires sont attendus, selon un rapport de l'OIT publié jeudi à Genève.

La croissance économique «décevante» dans le monde et des incertitudes continuent «d'avoir un impact négatif sur le marché du travail», a affirmé devant la presse le directeur général de l'Organisation internationale du travail (OIT) Guy Ryder. Alors même que la population active augmente de plus en plus chaque année.

En cause notamment, la détérioration du marché du travail dans les marchés émergents devrait provoquer une augmentation de 0,1% du taux de chômage dans ces pays. Le taux dans les pays développés, de 6,3% en 2016, devrait en revanche diminuer de manière similaire, précise le rapport «Emplois et questions sociales dans le monde».

Lire la suite : 200 millions de chômeurs dans le monde en 2017

Baisse historique du chômage en Espagne

Près de 400.000 personnes ont retrouvé un emploi dans la péninsule ibérique, en 2016. S'il poursuit sa baisse, le taux de chômage reste , avec 18%, le deuxième plus élevé de la zone euro derrière la Grèce.

Le chômage poursuit sa baisse, en Espagne. Après avoir atteint un pic à 26% de la population action au plus fort de la crise, le taux de desempleo s'est établi à 18% au troisième trimestre 2016 - il demeure le deuxième plus élevé de la zone euro derrière la Grèce. Sur l'année, le nombre de chômeurs a baissé de 390.534 pour s'établir à 3,70 millions, une baisse de 9,54%, selon des chiffres du ministère de l'Emploi publiés mercredi.

Lire la suite : Baisse historique du chômage en Espagne

En Allemagne, les caisses de l’assurance-chômage sont pleines à craquer

La baisse du chômage permet à l’agence pour l’emploi de dégager des excédents records dont l’utilisation fait débat.

L’Allemagne a une nouvelle fois battu son record d’activité depuis la réunification. Selon les chiffres publiés, mardi 3 janvier, par l’Agence fédérale pour l’emploi, le taux de chômage a reculé de 0,3 % en décembre par rapport à l’an dernier pour s’établir à 6,1 %. Soit 2,691 millions de personnes sans emploi, contre 2,795 millions en 2015.

De son côté, l’institut national de statistiques Destatis a précisé, le 2 janvier, que 43,4 millions de personnes étaient en activité outre-Rhin en moyenne en 2016. La progression de 1 % par rapport à 2015 s’explique par « une plus grande activité de la population du pays ainsi que par l’arrivée de travailleurs étrangers, qui ont permis de compenser les effets démographiques négatifs », selon Destatis.

Lire la suite : En Allemagne, les caisses de l’assurance-chômage sont pleines à craquer

Les trois leçons de la baisse du chômage en 2016

La baisse du chômage observée en 2016, qu'elle soit mesurée par l'Insee (- 74.000 dans ses dernières prévisions) ou par le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A à Pôle emploi (- 133.000 à fin novembre) est a priori étonnante. Ce n'est pas qu'elle soit spectaculaire : nous avons connu par le passé des épisodes de baisse bien plus marquée. Et puis elle ne fait qu'amoindrir très partiellement la hausse catastrophique de « la courbe » intervenue durant la crise en 2008-2010, puis de nouveau depuis 2012.

Cette baisse est en revanche remarquable au regard de la faiblesse de la croissance : réduire sensiblement le chômage compte tenu du dynamisme de la population active (+ 120.000) et d'une croissance comprise entre 1 et 1,2 % semble assez miraculeux. Mais comme les économistes ne croient pas aux miracles, même au moment des fêtes de Noël, ils regardent de près les chiffres et les faits. Que nous disent ceux-ci ?

Lire la suite : Les trois leçons de la baisse du chômage en 2016