Le ministre allemand des Finances pour une assurance-chômage européenne

BERLIN, 9 juin (Reuters) - Le ministre allemand des Finances propose la création d'un système d'assurance-chômage européen, dans le cadre de la réflexion menée avec la France sur la réforme de la zone euro.

"Je suis pour compléter les systèmes nationaux d'assurance-chômage par une réassurance pour l'ensemble de la zone euro", dit Olaf Scholz dans un entretien publié samedi par Der Spiegel.

Si un Etat membre de la zone euro est confronté à une crise économique qui entraîne des licenciements massifs et coûteux en  termes d'indemnités, il pourrait emprunter auprès de ce fonds de réassurance commun, précise-t-il.

"Une fois la récession terminée, l'Etat en question remboursera les fonds qu'il a empruntés. En parallèle, tous les pays devraient faire en sorte que leurs filets de sécurité soient aussi prêts que possible à faire face à la crise", souligne le ministre.

Lire la suite : Le ministre allemand des Finances pour une assurance-chômage européenne

Le chômage français, un choix de société

Le chômage français fait de la résistance. Même le point bas de 7 et quelques % de début 2008 paraît inatteignable. Un paradoxe alors que les entreprises peinent à recruter. Par-delà les freins économiques ou démographique, et si le chômage traduisait en France un choix de société, un impensé de la politique sociale.

Inutile d'entretenir un faux suspens : il n'y aura pas de recul massif du taux de chômage français. Remonté à 9,2% au premier trimestre, il place la France en 25ème position des 28 pays de l'Union européenne en avril 2018. Même si la conjoncture devait être très favorable dans les prochains trimestres, ce qui est loin d'être acquis, il ne s'approchera jamais des niveaux allemand, britannique ou américain (3,4, 3,9 et 3,8% respectivement aujourd'hui). Il n'est même pas sûr que nous parviendrons à nous rapprocher du point bas de début 2008, un peu au-dessus de 7%. Alors même que partout, les chefs d'entreprise du pays mettent aujourd'hui les difficultés de recrutement en tête de leurs préoccupations...

Lire la suite : Le chômage français, un choix de société

Quels sont les métiers qui conduisent tout droit au chômage?

Si l'on veut être sûr de gagner sa vie, il vaut mieux se confronter à la dure réalité du marché de l'emploi avant de choisir sa voie professionnelle. Cette année, ce sont les métiers de journaliste et de documentaliste qui offrent le moins de perspectives de recrutement, selon un classement de Qapa.

Faut-il choisir un métier de passion ou de raison ? Pour ceux qui se posent la question, l'agence d'interim Qapa vient d'établir le baromètre des métiers et des formations qui recrutent le moins et ceux qui recrutent le plus.

Ceux qui veulent échapper à des années de galère ont tout intérêt à éviter d'être journaliste, qui est le métier qui offre le moins de débouchés cette année. Ce n'est pas une surprise, il figurait déjà dans le classement de l'année dernière, mais à la sixième position. Sur la deuxième marche, le métier de documentaliste, qui déjà en 2017 occupait cette même place. Puis viennent les métiers d'employé de banque, d'imprimeur et d'artiste, tous trois nouveaux venus dans le classement.

Lire la suite : Quels sont les métiers qui conduisent tout droit au chômage?

Pénicaud prend des mesures pour aider les chômeurs de longue durée

Avec le programme «100% inclusion», le gouvernement poursuit le déploiement de son plan d'investissement dans les compétences (PIC) lancé à l'automne dernier et intégré au Grand Plan d'Investissement 2018-2022.

«Ne laisser personne sur le bord du chemin» alors que «la croissance repart» en France. C'est la mission que se donne la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, qui a lancé hier à Strasbourg un programme baptisé «100% inclusion». Ce programme spécifique, en partenariat avec les régions, s'inscrit dans le cadre, plus large, du plan d'investissement dans les compétences, (PIC) lancé à l'automne dernier et intégré au Grand Plan d'Investissement 2018-2022, et dont l'objectif est de former, d'ici à la fin du quinquennat, un million de jeunes sans emploi et sans formation, ainsi qu'un autre million de demandeurs d'emploi de longue durée peu qualifiés. Cette initiative, vise à soutenir tous les projets dont la vocation est de ramener les jeunes sans formation et les chômeurs de longue durée sur le chemin du travail. Pour le lancement de ce nouveau volet du plan, la ministre du Travail visitait l'entreprise d'insertion «Envie», spécialisée dans le recyclage d'appareils électroménagers.

Lire la suite : Pénicaud prend des mesures pour aider les chômeurs de longue durée

Il n'est pas trop tard pour trouver un job d'été !

Le mois de juin vient de commencer et vous n'avez toujours pas trouvé d'emploi ? Pas de panique, il reste des solutions.

Passage obligé pour une bonne partie des étudiants, le job d'été constitue souvent une première expérience dans la vie professionnelle. Voici quelques conseils pour parvenir à décrocher un emploi.

A LIRE AUSSI : >> Jobs d’été : quels sont vos droits ?

Prendre le temps de bien se préparer

Pour Isabelle Guérif, porte-parole du Centre d'Information et de Documentation Jeunesse, « chercher tous azimuts n'est pas la solution ». Sur le site de l'organisme public, le guide « Trouver un job » prodigue des conseils pratiques et juridiques. « Par exemple, il est indiqué comment bien aborder un entretien d'embauche », explique la porte-parole du CIDJ. Des conseillers sont disponibles au centre situé dans le 15e arrondissement de Paris pour répondre à vos questions.

Lire la suite : Il n'est pas trop tard pour trouver un job d'été !

Les idées chocs d’un patron contre le chômage

Président de l’association d’entrepreneurs CroissancePlus, Jean-Baptiste Danet livre, sans langue de bois, ses propositions contre le chômage.

Le projet de loi réformant la formation professionnelle, l’apprentissage et l’assurance-chômage est débattu à partir du 29 mai en commission à l’Assemblée nationale. À cette occasion, le président de l’association d’entrepreneurs CroissancePlus, qui regroupe 350 chefs d’entreprise de toutes tailles et de tous secteurs employant au total 130 000 emplois, nous présente ses idées pour faire baisser le chômage de masse.

Malgré le retour de la croissance, le chômage ne baisse pas. Pourquoi ?

JEAN-BAPTISTE DANET. Depuis un an, l’économie française a bénéficié du rebond mondial, de coûts des matières premières et des taux d’intérêt assez bas. La baisse des charges sur le coût du travail a aussi permis de restaurer les marges des entreprises. Enfin, l’exécutif a pris des mesures courageuses comme les ordonnances Travail, la suppression de l’ISF, la flat tax et lancé la réforme, essentielle à nos yeux, de la formation professionnelle. Mais le chômage structurel qui frappe les jeunes, les seniors et des régions entières ne baisse pas. C’est très préoccupant. Il faut donc aller plus loin.

Lire la suite : Les idées chocs d’un patron contre le chômage