Chômage, le gouvernement veut changer les règles

Le projet de loi « avenir professionnel » devrait être définitivement adopté mercredi. Sénateurs et députés de l’opposition dénoncent un débat tronqué, en fin de parcours, sur l’assurance-chômage.

Il n’y a pas que l’affaire Benalla pour souder, au cœur de l’été, les élus d’opposition de tous bords. À l’Assemblée nationale, les quatre mousquetaires qui ont planché sur le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » – Boris Vallaud (PS), Pierre Dharréville (PC), Adrien Quatennens (La France insoumise) et Gérard Cherpion (LR) – ont tous dénoncé la mauvaise manière qui a été faite aux députés à la fin du parcours législatif du texte portant sur la formation professionnelle, l’apprentissage et l’assurance-chômage.

Outrée, la commission des affaires sociales du Sénat a refusé quant à elle de plancher à nouveau sur le texte. Celui-ci revient en séance publique aujourd’hui au palais du Luxembourg, avant une adoption définitive prévue mercredi après un bref retour devant l’Assemblée.

Lire la suite : Chômage, le gouvernement veut changer les règles

Pôle Emploi : comment actualiser sa situation pour conserver son allocation ?

Renouveler votre inscription à la liste des demandeurs d'emploi tous les mois est indispensable si vous souhaitez continuer à toucher les allocations chômage.

Si vous êtes sans emploi depuis peu, vous n'avez peut-être pas encore percé tous les mystères de l'allocation chômage. Comment s'inscrire à Pôle Emploi ? Quelles sont les conditions pour toucher ses droits ? Quand peut-on les percevoir ? Au milieu de cette jungle de questions, il n'est pas toujours facile de savoir par où commencer.

Si vous débutez une période de chômage, la première démarche que vous devez effectuer est l'inscription sur la liste des demandeurs d'emploi de Pôle Emploi. Pour avoir droit à une allocation chômage, vous devrez remplir un certain nombre de critères : avoir cotisé suffisamment avant votre période de chômage, être en âge de travailler, être physiquement apte au travail et avoir perdu son emploi de manière involontaire (par exemple, ne pas être démissionnaire).

Lire la suite : Pôle Emploi : comment actualiser sa situation pour conserver son allocation ?

Chômage : le bonus-malus sur les entreprises sera bien mis en place

Le dispositif promis par Emmanuel Macron devra impérativement figurer dans la nouvelle convention négociée par les partenaires sociaux à l'automne.

Les entreprises françaises n'échapperont pas au bonus-malus sur les cotisations d'assurance chômage promis pendant sa campagne par Emmanuel Macron pour réduire la précarité des contrats de travail. C'est ce que fait savoir l'entourage de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, avant l'entame, fin septembre, d'une renégociation des règles d'indemnisation entre organisations patronales et syndicales, bornée par une lettre de cadrage du gouvernement. Ce document, qui va spécifier les thèmes sur lesquels les partenaires sociaux devront impérativement s'entendre, commencera à être préparé fin août, après les vacances. Et il mentionnera noir sur blanc que le bonus-malus fera partie des conditions pour que l'État donne son agrément à la nouvelle convention. En cas d'échec des négociations, ce dernier reprendra la main.

Lire la suite : Chômage : le bonus-malus sur les entreprises sera bien mis en place

Chômage: Légère remontée du nombre d’inscrits à Pôle emploi au deuxième trimestre 2018

EMPLOI Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A augmente de 0,1 % (+4.600) en France métropolitaine au deuxième trimestre, selon les chiffres dévoilés ce mercredi par le ministère du Travail…

Coup frein sur la baisse du chômage. Selon les chiffres dévoilés ce mercredi par le service statistique du ministère du Travail, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A (sans emploi) augmente de 0,1 % (+4.600) au deuxième trimestre 2018 et recule de 1,3 % sur un an, pour s’établir à 3.440.500 personnes. Le nombre de personnes exerçant une activité réduite courte (catégorie B) diminue de 0,7 % par rapport au trimestre précédent et celui des personnes en activité réduite longue (catégorie C) croît de 0,5 %.

Au premier trimestre, les chiffres de Pôle emploi avaient connu une baisse en demi-teinte. Le nombre de chômeurs avait baissé de 32.100 (-0,9 %), pour s’établir à 3,70 millions, son plus bas niveau depuis le 3e trimestre 2014. Mais parallèlement, le nombre de demandeurs d’emploi exerçant une activité a poursuivi sa hausse (+1,5 %), ininterrompue depuis la crise de 2008. C’est le signe, selon certains syndicats, d’une précarisation du marché du travail.

Lire la suite : Chômage: Légère remontée du nombre d’inscrits à Pôle emploi au deuxième trimestre 2018

Chômage: Pôle emploi publie les chiffres du 2e trimestre

Le gouvernement publie mercredi le nombre de demandeurs d'emploi inscrits sur les listes de Pôle emploi au 2e trimestre, alors que se profile une réforme de l'opérateur public, avec à l'horizon des réductions d'effectifs.

Une hausse du chômage est plus probable qu'une baisse: pour qu'il baisse en moyenne au 2e trimestre, il faudrait qu'il diminue d'au moins 22.500 sur le seul mois de juin. Pôle emploi n'a enregistré de telles baisses mensuelles qu'à deux reprises dans l'année écoulée.

Le contexte n'est en outre pas très favorable. La reprise ralentit légèrement depuis le début de l'année, dans le sillage d'une activité moins dynamique. Le Produit intérieur brut n'a augmenté que de 0,2% au 1er trimestre, après cinq trimestres autour de 0,7%, et l'Insee table sur une croissance de 0,3% au 2e trimestre. Parallèlement, les embauches, qui ont atteint des sommets fin 2017, se sont stabilisées depuis.

Lire la suite : Chômage: Pôle emploi publie les chiffres du 2e trimestre

Indemnisation du chômage : les Français favorables à la réforme

EXCLUSIF - Selon un sondage OpinionWay et Comdata Group pour « Les Echos », seul le projet de moduler les allocations chômage en fonction de la conjoncture ne passe pas chez les Français.

La réforme de l'indemnisation du chômage , à laquelle s'attelle Emmanuel Macron en réunissant ce mardi matin les partenaires sociaux , ne fait pas de vagues dans l'opinion. Loin s'en faut. Selon un sondage réalisé par OpinionWay et Comdata Group pour « Les Echos » et Radio Classique, une nette majorité de Français approuve trois des quatre principales mesures du dispositif projeté par l'exécutif.

Ils sont ainsi un peu plus de trois sur quatre (77 %) à appuyer l'idée d'un contrôle renforcé pour s'assurer de la recherche active d'emploi des chômeurs. Et presque autant (76 %) soutiennent la création d'un bonus-malus sur les cotisations sociales payées par les entreprises en fonction de leurs nombres de CDD. L'abaissement des allocations au fil de l'allongement de la durée du chômage est moins populaire, mais là encore, l'opinion y est favorable (59 % des sondés).

Lire la suite : Indemnisation du chômage : les Français favorables à la réforme