Baisse du chômage : "On part de très loin, on part de 20 ans de chômage de masse", relève Pénicaud



Invitée d'Europe 1, mardi matin, Muriel Pénicaud est revenue sur la baisse du chômage, plus lente qu'escomptée.

INTERVIEW

La comparaison est cruelle pour l'exécutif. En France, la baisse du chômage est plus faible qu'ailleurs : de 0,1 point au deuxième trimestre, pour un taux de chômage de 9,1% à la mi-août, quand il est autour de 4% en Allemagne et au Royaume-Uni, et que la moyenne de l'UE est de 7,1%. "On part de très loin, on part de 20 ans de chômage de masse", a fait valoir mardi matin Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, au micro d'Audrey Crespo-Mara sur Europe 1, pour expliquer ce décalage avec les autres pays européens. "On a dit dès le début que ce serait un travail de longue haleine", se défend-elle.

Lire la suite : Baisse du chômage : "On part de très loin, on part de 20 ans de chômage de masse", relève Pénicaud

Assurance chômage : remettre les choses dans l’ordre

La réforme de l’assurance chômage qu’Emmanuel Macron veut remettre en chantier avait été mal engagée jusqu’ici. L’origine de ce mauvais démarrage se trouve dans ses promesses de campagne consistant à faire bénéficier les indépendants et les démissionnaires de cette assurance et de transférer les cotisations chômage (la part salariée uniquement) vers la CSG. Ces promesses n’étaient pas inintéressantes en elles-mêmes mais ces propositions n’étaient pas abouties et leurs conséquences pas pensées jusqu’au bout (1).

Moyennant quoi le transfert de la part de la cotisation payée par les salariés vers la CSG a été réalisé dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale de 2018. L’élargissement aux démissionnaires et aux indépendants est effectif depuis l’adoption en juillet dernier de la loi « pour la liberté de choix de son avenir professionnel », même si les mesures décidées finalement sont sans commune mesure avec l’engagement initial : seuls quelque 25 000 démissionnaires devraient être concernés chaque année et 30 000 indépendants. Plusieurs autres mesures, comme le remplacement des exonérations de la part employeur des cotisations assurance chômage par des recettes fiscales, la perspective d’un bonus-malus pour les entreprises ayant recours massivement aux CDD et la création d’une prestation spécifique pour le chômage longue durée, ont fait également l’objet d’annonces du gouvernement.

Lire la suite : Assurance chômage : remettre les choses dans l’ordre

Le chômage peine à refluer



Au mois de juillet, le nombre de demandeurs d'emploi a connu un pic. Le pays peine à créer suffisamment de postes pour absorber la hausse de la population active.


Que s'est-il passé au mois de juillet à Pôle emploi ? Le nombre de demandeurs d'emplois a connu un pic soudain. Le nombre d'inscrits en catégorie A, n'exerçant aucune activité rémunérée, a gonflé de 0,6 % par rapport au mois de juin, soit 19.300 personnes en plus sur les listes, portant le total à 3,46 millions. C'est ce que montrent les données mensuelles publiées en ligne par le ministère de l'Emploi, livrées sans aucun commentaire.

Lire la suite : Le chômage peine à refluer

Assurance-chômage : les pistes de réforme

Le Premier ministre, Edouard Philippe, doit recevoir à partir de la semaine prochaine à Matignon les organisations syndicales et patronales pour discuter d’une refonte des règles d’indemnisation.

Le Conseil constitutionnel n’a pas encore rendu sa décision concernant le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, mais le Premier ministre, Edouard Philippe, doit s’entretenir à partir de la semaine prochaine à Matignon avec les dirigeants syndicaux et patronaux sur une réforme de l’assurance-chômage, que le texte adopté le 1er août par le Parlement a mise sur les rails.

Le gouvernement veut la mise en place de règles pour décourager la « permittence », c’est-à-dire l’enchaînement de contrats de travail par les personnes inscrites à Pôle emploi, qui ainsi perçoivent les allocations-chômage en plus de leurs salaires. La permittence est considérée comme induisant un coût important pour l’assurance-chômage.

Lire la suite : Assurance-chômage : les pistes de réforme

Assurance chômage : pourquoi l'indemnisation des cadres est dans le collimateur

La majorité réfléchit à diminuer la généreuse indemnisation des cadres. Une conséquence de la suppression des cotisations chômage des salariés.

Il a jeté un pavé dans la mare. Dans une interview au Parisien mercredi, Aurélien Taché, député LREM, a expliqué que l'indemnisation chômage des cadres pourrait être revue à la baisse dans le cadre de la renégociation des règles demandée par Emmanuel Macron aux organisations syndicales et patronales. « On sait que, pour les cadres ayant de hauts revenus, il n'y a quasiment pas de chômage. La France est le pays où le plafond de l'indemnisation est le plus élevé, à plus de 6 200 euros », argumente l'élu du Val-d'Oise, qui fait mine de s'interroger : « Pourquoi ne pas instaurer une dégressivité à partir de six mois ou forfaitiser le revenu ? La justice sociale, ce n'est pas de couvrir pendant deux ans des gens qui ont de très hauts revenus et pourraient retrouver un emploi. »

Lire la suite : Assurance chômage : pourquoi l'indemnisation des cadres est dans le collimateur

Assurance chômage: 8% des allocataires ne cherchent pas d'emploi

Douze pour cent des demandeurs d'emploi ne cherchent pas activement un emploi, mais ce taux chute à 8% chez les bénéficiaires de l'assurance chômage, selon une étude mise en ligne lundi par Pôle emploi.

L'opérateur, qui a généralisé ses équipes de contrôle de la recherche d'emploi en 2015, avait publié fin 2017 de premiers résultats selon lesquels 14% des personnes contrôlées avaient été radiées pour insuffisance de recherche d'emploi. Mais ces chiffres n'étaient pas représentatifs de l'ensemble des demandeurs d'emploi, car plus de la moitié des personnes contrôlées l'avaient été sur signalement ou parce qu'ils faisaient partie d'une population ciblée.

Pôle emploi s'est, cette fois, concentré sur les demandeurs d'emploi contrôlés de manière aléatoire, un échantillon jugé plus représentatif.

Lire la suite : Assurance chômage: 8% des allocataires ne cherchent pas d'emploi