Bousculés par Macron, patronat et syndicats tentent un front uni

Pour la première fois, les leaders syndicaux et patronaux se réunissent mercredi pour tenter de trouver des points de convergence afin de présenter un front uni au président de la République.

Les chefs des huit principales organisations patronales et syndicales se mettent mercredi tous ensemble autour de la table pour tenter de trouver des priorités communes et montrer un front uni, rare, au chef de l'État, qui doit les recevoir le 17 juillet à l'Elysée.

Une réunion inédite. De mémoire de syndicalistes et d'entrepreneurs, c'est la première fois que les leaders syndicaux et patronaux des organisations représentatives arrivent à prendre langue tous ensemble. "C'est que l'heure est grave", analyse l'historien Stéphane Sirot, qui y voit "la conséquence de la pratique du pouvoir d'Emmanuel Macron, où le dialogique social n'existe pas", contrairement au quinquennat précédent. "La méthode Macron a été un des éléments déclencheurs de cette réunion", reconnait Philippe Louis, le président de la CFTC.

Lire la suite : Bousculés par Macron, patronat et syndicats tentent un front uni

Louis Gallois: «Le chômage longue durée doit être déclaré Grande cause nationale»

Faut-il obliger les entreprises à recruter pour résorber le chômage longue durée? C'est la question provocatrice qui a fait l'objet des débats ce lundi au Conseil économique, social et environnemental (CESE). Pour Louis Gallois, Président de la Fédération des acteurs de la solidarité, à l'initiative de cette journée, il est urgent d'agir.

LE FIGARO.- Pourquoi avoir organisé cet évènement sur le chômage longue durée?

Louis GALLOIS.- Ce phénomène est une véritable gangrène du corps social. Il concerne 2,5 millions de demandeurs d'emploi [au chômage depuis plus d'un an, NDLR], et un peu plus de 3 millions de personnes, si on prend en compte ceux qui ne s'inscrivent pas à Pôle emploi. Aucune solution n'a été trouvée jusqu'à présent. La reprise économique profite aux cadres, aux salariés déjà formés mais pas aux chômeurs longue durée. Pour résoudre ce problème, il faut impliquer tous les partenaires, que ce soient les syndicats, les entreprises ou les collectivités locales. C'est pourquoi je milite pour que le chômage longue durée soit déclaré Grande cause nationale.

Lire la suite : Louis Gallois: «Le chômage longue durée doit être déclaré Grande cause nationale»

Chômage et formation, comment la France fait fausse route

La Cour des comptes vient de publier un rapport dénonçant la médiocrité des résultats obtenus par le Plan 500 000 chômeurs en formation. Plus que jamais, la formation, pour être utile, ne doit pas se transformer en annexe de l'école.

La formation n'est pas cette potion magique anti-chômage que certains ont cru redécouvrir en 2014

Le préambule du rapport de la Cour des comptes décrit bien l'extrême difficulté de la situation sociale de 5 millions de personnes déqualifiées aujourd'hui en France. " La crise de 2008 a eu pour effet une augmentation massive et durable du chômage, qui a durement touché la population active la moins qualifiée".

Dès 2008, pour ceux qui fréquentaient les grandes et moyennes entreprises, une évidence s'est rapidement imposée :
notre - fragile - tissu économique, notamment industriel, s'est affaissé lentement et sûrement (de 2001 à 2016, l'industrie est passée de 22 % du PIB à 11 %).

Lire la suite : Chômage et formation, comment la France fait fausse route

Comment les employeurs se servent d'Internet pour dénicher de nouvelles recrues

Selon la dernière étude du ministère du Travail, plus d'un employeur sur deux a recours à Internet dans son recrutement. Le site de Pôle emploi reste favori, mais est talonné par les agrégateurs d'offres d'emploi.

À l'heure où Facebook marche sur les plates-bandes des sites d'offres d'emploi, tout recruteur en quête du candidat rêvé se doit d'être présent sur Internet. En témoigne l'étude publiée ce mercredi par la Dares, le service des statistiques du ministère du Travail, qui s'est penché sur la façon dont les employeurs utilisent le web pour dénicher leurs nouvelles recrues.

Le tableau que dresse ce rapport a le mérite d'être clair: les entreprises ont fait d'Internet leur premier allié dans la conquête de nouveaux talents. Les employeurs y recourent pour plus de la moitié de leurs recrutements de CDI ou de CDD de plus d'un mois. Dans un cas sur deux, ils laissent la magie d'Internet opérer, en se contentant de poster l'offre d'emploi en ligne, alors qu'ils font l'effort de parcourir les banques de CV dans seulement 15% des cas. Mais que les adeptes de ces «CVthèques» se rassurent, les cabinets de recrutement sont encore nombreux à les consulter.

Lire la suite : Comment les employeurs se servent d'Internet pour dénicher de nouvelles recrues

En Bretagne, 27 000 travailleurs handicapés sont au chômage

Ils sont plus âgés, moins bien formés. L’État et ses partenaires ont signé ce mercredi, à la préfecture de région, à Rennes, un accord visant à faciliter leur accès à l’emploi.

A travers l’accord qu’ils ont signé mercredi 4 juillet à la préfecture de région, 25 signataires publics et privés s’engagent à « rechercher des solutions nouvelles, à mutualiser leurs moyens et ainsi à faire progresser l’emploi des personnes handicapées ». L’objectif est de tout faire pour rapprocher ce public, plus fragile, des opportunités d’embauche.

Ils sont plus âgés, moins bien formés. L’État et ses partenaires ont signé ce mercredi, à la préfecture de région, à Rennes, un accord visant à faciliter leur accès à l’emploi.

Lire la suite : En Bretagne, 27 000 travailleurs handicapés sont au chômage

Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro

Le taux de chômage s'est établi à 8,4% en mai dans la zone euro selon les chiffres publiés par Eurostat ce lundi, soit le niveau le plus bas depuis décembre 2008. La France, qui fait partie des derniers de la zone, à 9,2%, est aussi le membre de l'UE dont le chômage décroît le plus lentement depuis le début de la reprise.

L'économie de la zone euro repart sur de bons rails, si l'on en croit les derniers chiffres du chômage publiés par Eurostat ce lundi. Avec un creux à 8,4% de la population active au mois de mai - soit le taux le plus bas depuis décembre 2008 -, nous nous rapprochons des chiffres de la période pré-crise, durant laquelle ce taux atteignait en moyenne 7,5%. Surtout, les temps douloureux de la crise de la dette dans l'Union, qui avait propulsé cette proportion à un désastreux 12,1% à la mi-2013, semblent être derrière nous.

Lire la suite : Chômage: pourquoi la France reste à la traîne de la zone euro