La réforme de l'assurance chômage, casse-tête du gouvernement

INDISCRET - L'ouverture de l'assurance chômage aux démissionnaires, promesse de campagne d'Emmanuel Macron, s'avère plus complexe que prévu.

Ouvrir l'assurance chômage aux démissionnaires est un véritable casse-tête pour le ministère du Travail. Prévue demain, la réunion multipartite avec les partenaires sociaux sur le sujet a été décalée à la semaine du 11 décembre. En cause? Le coût d'une telle mesure. Déjà, le droit de démissionner volontairement tout en touchant l'assurance chômage pourrait ne plus être possible tous les cinq ans, comme le Président l'avait laissé entendre durant la campagne. Patronat et syndicats seraient favorables à un élargissement des cas d'indemnisation offerts aux salariés qui quittent leur emploi. Actuellement, il y en a 13. Jouable, mais politiquement peu visible.

Lire la suite : La réforme de l'assurance chômage, casse-tête du gouvernement

Les chômeurs appelés à manifester samedi

Les chômeurs et précaires sont invités à manifester samedi à Paris "contre le chômage et pour de vrais emplois", selon un communiqué publié lundi par la CGT, qui relaie un appel également lancé par des associations des chômeurs. "La manifestation des chômeurs et précaires du 2 décembre est l'occasion pour faire entendre notre voix" contre "les promoteurs de la misère", écrit la CGT. Le mot d'ordre: "Revendiquons des emplois pérennes et des salaires qui permettent de vivre dans la dignité !"

Lire la suite : Les chômeurs appelés à manifester samedi

Chômage, précarité... une vidéo pour contrer les idées reçues

Feignasses.



Eh non, «il n'y a pas assez de chaises pour tout le monde». Autrement dit, pas assez d'emplois pour résorber le chômage en France. Et ce n'est pas la faute des chômeurs qui sont même très dynamiques et actifs puisqu'«un tiers des créateurs d'entreprise étaient auparavant demandeurs d'emploi». Alors quand on vous explique que «les chômeurs sont bons à rien, on a déjà tout essayé avec eux !», vous pouvez répondre que c'est faux.

Lire la suite : Chômage, précarité... une vidéo pour contrer les idées reçues

Au chômage, elle a trouvé la formation de ses rêves sans passer par Pôle emploi

Bédite, 54 ans, ex-employée de banque au chômage, a trouvé un travail de couturière à temps partiel et ce sans passer par Pôle emploi.

Bernard*, bientôt 60 ans, l'air désabusé, sort de Pôle emploi. L'ancien imprimeur se souvient de la seule formation proposée en cinq ans par son agence. C'était l'année dernière. Deux mois à « nettoyer un parc de banlieue », dit-il. « J'ai appris des semblants de trucs sur les fleurs, les plantes », se remémore, un sourire en coin, ce « chômeur longue durée » — comme il se définit lui-même — qui a perdu son travail avec le virage du numérique. Bernard relativise : « Les gens étaient sympas. » Mais la formation en tant que telle ? Il soupire. « Moi, je voulais me reconvertir dans les espaces verts. J'ai surtout l'impression qu'ils me l'ont proposée pour m'occuper et parce qu'il fallait le nettoyer, ce parc. Avec le groupe, on a eu l'impression d'être exploités, pris pour des idiots. Il fallait nous sortir des statistiques », confie celui qui craint « d'être trop vieux, de ne plus faire l'affaire sur le marché du travail ».

Lire la suite : Au chômage, elle a trouvé la formation de ses rêves sans passer par Pôle emploi

Hausse du chômage : "Le marché du travail est moins dynamique qu’en début d’année"

Alors qu’il reculait depuis deux ans, le taux de chômage calculé par l’Insee a augmenté de 0,2 point au troisième trimestre. Une hausse pas si surprenante que ça pour Éric Heyer, économiste à l’OFCE.

INTERVIEW

A peine 0,2 point. Ça paraît peu et pourtant… Le taux de chômage a augmenté en France (Outre-mer incluse) au troisième trimestre, passant de 9,5% à 9,7%. Une hausse qui intervient après plus de deux ans de baisse ininterrompue et alors que tous les voyants économiques sont au vert depuis le début de l’année. Présentés ainsi, les chiffres publiés jeudi par l’Insee paraissent surprenants. "En réalité pas tant que ça", relativise Éric Heyer, économiste spécialiste du marché du travail à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Il explique à Europe 1 pourquoi il ne faut pas s’inquiéter outre-mesure.

Lire la suite : Hausse du chômage : "Le marché du travail est moins dynamique qu’en début d’année"

Handicap : le gouvernement met l'accent sur l'emploi

Le gouvernement prépare pour le premier semestre 2018 une réforme visant à "améliorer les dispositifs d'insertion professionnelle" des personnes handicapées.

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et la secrétaire d'État en charge du handicap Sophie Cluzel ont indiqué lundi préparer une réforme visant à l'amélioration du dispositif d'insertion professionnelle des personnes handicapées. Au premier jour de la Semaine pour l'emploi des personnes handicapées, les deux membres du gouvernement ont visité une agence de Pôle rmploi dans le 19e arrondissement de Paris, qui leur a présenté plusieurs outils d'accompagnement dédiés. Elles devaient ensuite se rendre dans une PME.

Lire la suite : Handicap : le gouvernement met l'accent sur l'emploi