Traverser la frontière pour le pays du plein-emploi

Confrontés à des taux de chômage de plus de 10% en France, les demandeurs d'emploi frontaliers sont de plus en plus enclins à fournir les efforts nécessaires pour trouver un emploi de l'autre côté de la frontière, dans des régions frisant le plein-emploi.

Christopher, la quarantaine, en CDD, s'est rendu fin 2012 au Forum Eurométropole, manifestation transfrontalière pour la région Lille-Courtrai-Tournai où plus de 100 entreprises françaises, wallonnes et flamandes étaient venues recruter.

"Plusieurs fois, je me suis assis avec des recruteurs. Tout se passait bien jusqu'à ce que je dise que je ne parlais pas néerlandais", explique-t-il. Il est pourtant déjà trilingue, maîtrise l'anglais et l'espagnol. Il y a deux ans, il s'est lancé dans une reconversion dans le commerce.

Lire la suite : Traverser la frontière pour le pays du plein-emploi

Un plan de 8 milliards d'euros pour lutter contre le chômage des jeunes en Europe

Les dirigeants européens se sont mis d'accord, dans la nuit de jeudi à vendredi 28 juin, pour accélérer le déblocage de six milliards d'euros pour lutter contre le chômage des jeunes, et faire passer l'enveloppe consacrée à ce plan à huit milliards d'euros au total. La Commission européenne avait proposé que les six milliards d'euros prévus pour l'emploi des jeunes dans le budget européen 2014-2020 soient mobilisés sur deux ans au lieu de sept. Cette "Initiative pour la jeunesse" concerne les régions les plus frappées par le chômage des jeunes dans treize pays. Les principaux bénéficiaires devraient être en 2014 l'Espagne, la Grèce, l'Italie et la France, selon un diplomate européen.

Au terme d'un sommet européen à Bruxelles, les 27 ont approuvé la proposition de la Commission. Ils sont même allés plus loin, en relevant l'enveloppe.

Lire la suite : Un plan de 8 milliards d'euros pour lutter contre le chômage des jeunes en Europe

Le nombre de chômeurs marque une pause en mai, légère baisse en incluant l'activité réduite

Après deux ans de hausse continue, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité a marqué une pause en mai, avec 100 chômeurs de plus seulement en métropole, soit un record de 3.264.500 inscrits, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère du Travail. Sur un an, la hausse est de 11,5%. Avec les départements d'outre-mer, le nombre d'inscrits en catégorie A augmente de 1.500 sur un mois.

En incluant les chômeurs ayant eu une activité réduite, dont le nombre a, lui, diminué de 3.600 (-0,1%), Pôle emploi recensait le mois dernier sur ses listes 4,795 millions d'inscrits, plus de 5 millions avec l'Outre-mer. Une première "depuis octobre 2010".

Lire la suite : Le nombre de chômeurs marque une pause en mai, légère baisse en incluant l'activité réduite

Chômage : le jour des chiffres

Une sorte de cérémonie nationale a pris racine au fil des années. Une fois par mois, les grands médias parlent du chômage. L'occasion leur est fournie par Pôle emploi et le ministère du Travail qui publient à date fixe les "chiffres du chômage". Entendez par là des séries statistiques recensant le nombre de "demandeurs d'emploi" inscrits le mois précédent à Pôle emploi. Par comparaison avec le mois d'avant cela permet de dire : le "chômage augmente" ou "le chômage n'a pas augmenté".

Parfois il y a des variantes dans les commentaires, du genre : la "hausse est stabilisée" ou "la hausse augmente moins vite". On lit même exceptionnellement : « le chômage baisse ». Mais il faut bien remarquer que, sur le long terme, soit depuis quarante ans, la hausse ne s'est jamais ralentie plus que quelques mois, avant de repartir de plus belle, de record en record. Quarante ans de chômage de masse, soit presque deux générations de chômeurs. De père en fils, de mère en fille, parce que ce sont souvent les mêmes catégories sociales qui sont touchées et qui ne s’en sortent pas.

Lire la suite : Chômage : le jour des chiffres

Matignon annonce un milliard de plus pour l'emploi en 2014

Le gouvernement français consacrera un milliard d'euros supplémentaires à la politique de l'emploi en 2014 malgré les restrictions budgétaires, ont confirmé mardi 26 juin 2013 les services du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

"Le budget emploi devait être de 9,7 milliards d'euros, il sera en réalité d'un peu plus que 10,7", dit-on à Matignon où l'on explique vouloir soutenir les politiques de lutte contre le chômage en renforçant les moyens de Pôle Emploi ou en finançant les emplois subventionnés, comme les emplois d'avenir.

Lire la suite : Matignon annonce un milliard de plus pour l'emploi en 2014

"Même pas fatigués" les chômeurs...

Bon, ben c'était une semaine comme une autre. Environ mille chômeurs de plus par jour, un Tapie en garde à vue ici, un week-end à préparer les futures vacances par là, une élection au choix ultra-cornélien entre un UMP et un FN à Villeneuve-sur-Lot, etc. Et pendant ce temps là...

Pendant ce temps là, les participants de la Marche des chômeurs, chômeuses et précaires pour leurs droits ont continué à marcher. Ils marchent depuis une semaine, certains même partis de Saint-Joseph à La Réunion dès le 10 juin, accueillis à Montpellier le 15 tandis que dans l'est ils sont partis d'Haguenau. Haguenau, un point sur la carte que vous avez sans doute du mal à situer si vous n'êtes pas Alsacien, comme d'ailleurs Saint-Joseph si vous n'êtes pas de La Réunion, mais enfin là comme ailleurs il y a beaucoup trop de personnes privées d'emploi, de précaires qui galèrent et de retraités qui désespèrent. De braves gens aussi - ah, les braves gens - qui s'en foutent de la situation des autres mais qui voudraient bien que ça pète parce que voyez-vous, on n'y arrive plus et c'est la faute à...

Lire la suite : "Même pas fatigués" les chômeurs...