Pourquoi la politique de l’emploi en France ne marche pas ? #2

Cette tribune complète une première partie publiée jeudi 4 avril.

... la politique de l'emploi en France ne marche pas, mais de quelle autre façon est-il possible de poser le problème me direz-vous ?

La première consisterait à changer les règles du jeu. Celles-ci étant internationales et ne dépendant pas de nos Etats (ni même de l'Europe) cela reviendrait à dire : Maintenant que les règles du jeu sur lesquelles nous avons fondées notre prospérité depuis des décennies ne nous sont plus favorables, nous proposons d'en changer.

Inutile de dire que la Chine, l'Inde, le Brésil et les autres risqueraient de ne pas être d'accord. Nous devrions alors fermer nos frontières, taxer les produits importés et recourir au protectionnisme et à la préférence nationale. Cela ferait certes plaisir à Madame Le Pen et à quelques autres mais serait vraisemblablement dangereux et inefficace à long terme.

Lire la suite : Pourquoi la politique de l’emploi en France ne marche pas ? #2

Pourquoi la politique de l’emploi en France ne marche pas ? #1

C'est un fait, les mesures destinées à lutter contre la croissance du chômage en France ne donnent pas de résultats. Et ce ne sont pas les contrats de génération, ni les exonérations de charges, pas plus que l'embauche de nouveaux agents à Pôle Emploi qui vont y remédier. Les politiques actuelles de l'emploi semblent se borner à recycler de vieilles recettes éculées qui ont depuis longtemps fait la preuve de leur inefficacité.

Et quand quelque chose ne marche pas, il ne sert généralement à rien de faire plus de la même chose. Mieux vaut se poser la question de la logique qui sous tend ces politiques car la plupart des problèmes que l'on n'arrive pas à résoudre sont avant tout des problèmes mal posés. Pour commencer, voyons comment est posé le problème de l'emploi et en quoi cette façon de l'envisager ne génère que des solutions inefficaces. Les représentations des gouvernements de gauche comme de droite sont les suivantes :

Lire la suite : Pourquoi la politique de l’emploi en France ne marche pas ? #1

Quelle politique pour l’emploi ?

En janvier 2013, la France compte 3 169 300 demandeurs d’emploi sans activité professionnelle, une augmentation de 10,7 % en un an. En tenant compte des salariés exerçant une activité réduite à la recherche d’une meilleure situation, le nombre d’inscrits auprès de Pôle emploi s’élève à 4 680 2001 , soit une progression de 9,8 % sur les douze derniers mois. Cette dégradation du marché du travail interroge la capacité du gouvernement à « inverser la courbe du chômage » dans un contexte de ralentissement économique. La Commission européenne prévoit une croissance de 0,1 % en 2013 et de 1,2 % en 2014, loin du seuil des 2 % nécessaires à la création d’emplois.

Lire la suite : Quelle politique pour l’emploi ?

Comment les JT annoncent les chiffres du chômage

VIDÉOS. 3 millions de chômeurs : quand la France s'inquiétait de 500.000 demandeurs d'emploi

CHÔMAGE - Cette fois encore, les journaux télévisés vont ouvrir en annonçant de manière sinistre le chiffre du chômage. Avec ce nouveau cap franchi au mois d'août sur le nombre de demandeurs d'emplois, la France se rapproche petit à petit de son plus haut historique de 1997.

3,011 millions de personnes recherchent actuellement du travail dans le pays, d'après les chiffres publiés par l'Insee mercredi 26 septembre. Ce chiffre est en hausse de 23.900 personnes en un mois, soit 0,8% de plus, mais aussi la 16ème progression consécutive.

Lire la suite : Comment les JT annoncent les chiffres du chômage

Offre d'emplois non pourvues : la France manque-t-elle de travailleurs

Selon Pôle emploi, 460.000 offres d'emplois n'ont pas été satisfaites en 2012. Mais les chiffres sont parfois trompeurs. Explications.

"Cherche aide-soignant", "cherche développeur informatique", "cherche agent d'entretien",... Alors que les chiffres du chômage continue à grimper, certaines entreprises ne parviennent pas toujours à recruter.

Combien de "postes non pourvus" ?

Sur la totalité de l'année 2012, Pôle Emploi a comptabilisé 456.400 offres d'emplois qui n'ont pas été satisfaites. Soit 15,1% de la totalité des offres collectées par l'organisme.

Lire la suite : Offre d'emplois non pourvues : la France manque-t-elle de travailleurs

L'ANI du 11 janvier est bel et bien majoritaire

C'est une mauvaise nouvelle : plus les salariés sont maltraités, plus ils se ramollissent, se désintéressent et se désengagent. Au final, c'est eux-mêmes qu'ils trahissent, à la grande joie du Medef.

A l'image des dernières élections professionnelles à Pôle Emploi, leur résultat au niveau national montre que les syndicats dits "réformistes" (ou soi-disant "responsables", c'est-à-dire qui ont le stylo particulièrement diligent face aux textes patronaux) sont bel et bien majoritaires et que le paysage n'a — en apparence — pas évolué depuis soixante ans malgré la terrible dégradation économique et sociale à laquelle nous assistons, émaillée d'attaques toujours plus vives contre le monde du travail, ses salariés, leurs acquis et leurs droits.

Lire la suite : L'ANI du 11 janvier est bel et bien majoritaire