Cherche chômeur sous pression pour job de merde

Une lectrice de Politis en a pêché un beau spécimen de petite annonce sur le site de Pôle emploi, qui recrute un poste de facteur… de plus de 57 ans.

Pour parler de la forte baisse du chômage annoncée le 13 février par l’Insee, rien de tel qu’une annonce d’emploi. Une lectrice de Politis en a pêché un beau spécimen sur le site de Pôle emploi, le 5 février. La Poste de Saint-Antonin-Noble-Val, dans le Tarn-et-Garonne, recherche une factrice ou un facteur, répondant aux qualités d’usage du métier : la « rigueur », « le sens du contact » et de la géographie, mais aussi – il faut vous y faire ! – de belles « dispositions à la vente ».

L’annonce se transforme ensuite en avertissement, comme pour refroidir les profils les moins téméraires. « L’attention des candidats est attirée particulièrement sur les conditions de travail sur ce poste. » Et d’égrener les mauvaises surprises que trouvera sur son chemin la recrue bercée par l’imaginaire d’un facteur ou d’une factrice jovial·e, qui sillonne les routes de notre roman national à bicyclette : les cadences infernales calculées par ordinateur, les horaires matinaux, 6 jours sur 7, « par tous les temps », la course folle à devoir « entrer-sortir du véhicule en permanence » et porter des colis toute la journée. Ultime détail : pour postuler, avoir plus de 57 ans et être inscrit·e au chômage depuis trois mois au moins, afin d’être éligible au « CDD senior » d’une durée de 12 mois.

Lire la suite : Cherche chômeur sous pression pour job de merde

Le chômage ne baisse pas vraiment... Malgré ce que dit l'INSEE

Bon mes amis, j’ai fait une promesse à ma femme. Enfin, non, pour être plus précis ma femme a exigé de moi que je lui promette de ne pas vous parler du coronavirus pendant au moins une journée, car elle en a assez que je compte et recompte les boîtes de raviolis à la disposition de la famille en cas de disette et autre calamité calamiteuse.

Je vais donc vous parler du chômage… oui, je ne vous dis pas que c’est un sujet folichon, mais c’est quand même important, car si nous ne mourrons pas tous dans d’horribles souffrances pandémiques, notre boulot et celui de nos proches restera un sujet important. C’est vrai qu’en Chine, il y a 700 millions de Chinois qui ne travaillent plus et restent cloîtrés chez eux ce qui correspond tout de même à 10 % de la population mondiale en quarantaine, rien que cela, mais je ne vous en parlerai pas, parce que je l’ai promis à ma femme, et qu’à la maison, je ne sais pas pour vous, mais le vrai patron, c’est la patronne !!

Lire la suite : Le chômage ne baisse pas vraiment... Malgré ce que dit l'INSEE

"Halo du chômage" record: pourquoi la France compte tant d'inactifs non comptabilisés parmi les chômeurs

Si le nombre de chômeurs a nettement baissé en 2019, le halo autour du chômage, qui regroupent des personnes indisponibles pour des raisons durables ou découragées par la recherche d'emploi, a fortement augmenté.

La tendance se confirme. En 2019, le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) a nettement baissé, passant de 8,8% à 8,1% de la population active sur un an, à 2,4 millions de personnes (-85.000 au quatrième trimestre). Une nouvelle qui tombe à pic pour le gouvernement. Lequel n’a pas manqué de vanter les mérites des réformes engagées au début du quinquennat pour flexibiliser le marché du travail.

Mais ces bons chiffres s’expliquent avant tout par une croissance française plus riche en emploi en raison d’un ralentissement des gains de productivité. Dans le même temps, les départs en retraite progressifs des baby boomers encouragent mécaniquement les embauches pour remplacer au moins une partie d'entre eux.

Lire la suite : "Halo du chômage" record: pourquoi la France compte tant d'inactifs non comptabilisés parmi les...

Le taux de chômage en France tombe à 8,1% – avec une hausse des radiations et des formations

Le taux de chômage a nettement baissé en 2019, de 0,7 point, pour s’établir à 8,1% à la fin de l’année, ce qui rend l’objectif d’un taux de 7% à la fin du quinquennat « franchement atteignable », selon la ministre du Travail Muriel Pénicaud.

Après une pause au troisième trimestre, le taux de chômage, mesuré selon les normes du Bureau international du travail (BIT), a repris sa tendance baissière au quatrième avec une diminution de 0,4 point, pour atteindre son plus bas niveau depuis fin 2008, où il était alors de 7,7%, selon l’Insee.

« On s’attendait à une baisse de 0,2 point sur le trimestre. On est un peu surpris de l’ampleur mais ça reste dans la continuité du mouvement observé depuis 2016 », a commenté Sylvain Larrieu, chef de la division synthèse et conjoncture du marché du travail à l’Insee.

Lire la suite : Le taux de chômage en France tombe à 8,1% – avec une hausse des radiations et des formations

Emploi : les seniors de plus en plus confrontés à la précarité

Un an avant la retraite, un senior sur trois se retrouve sans travail.

Lire la suite : Emploi : les seniors de plus en plus confrontés à la précarité

Forte baisse en France du taux de chômage au 4e trimestre 2019 à 8,1%

Le taux de chômage a nettement baissé, de 0,4 point, au quatrième trimestre 2019 pour s’établir à 8,1% de la population active et atteindre son plus bas niveau depuis fin 2008, selon les chiffres publiés par l’Insee jeudi.

La France (hors Mayotte) compte 2,424 millions de chômeurs, soit 85.000 de moins sur le trimestre. Sur un an, le taux de chômage, mesuré selon les normes du Bureau international du travail (BIT), est en recul de 0,7 point. L’Insee a aussi révisé son chiffre du 3e trimestre de 8,6 à 8,5%.

En France métropolitaine seule, le taux est de 7,9%.

C’est la preuve que l’ambition d’un taux à 7% (à la fin du quinquennat) est franchement atteignable”, a réagi Muriel Pénicaud sur RTL. “C’est très encourageant, c’est bien parti”, a estimé la ministre du Travail en affirmant que “24 départements se situaient déjà sous les 7%”.

Lire la suite : Forte baisse en France du taux de chômage au 4e trimestre 2019 à 8,1%