Les CDD représentaient plus de 8 embauches sur 10 en 2013

Les contrats à durée déterminée ont constitué 83,6% des embauches l'an passé, selon une étude de la Dares, publiée ce lundi 8 décembre. Un chiffre qui progresse de 2,3% par rapport à l'année précédente.

Trouver un emploi en CDI devient de plus en plus difficile. En attestent, les chiffres du marché de l'emploi pour l'année 2013, publiés ce lundi 8 décembre par la Dares, la direction des études statistiques du ministère du Travail.

L'année dernière, plus de huit embauches sur dix ont ainsi été réalisées en contrat à durée déterminée (CDD), selon cette étude. Une proportion qui ne cesse de progresser.

Ainsi, l'année dernière, hors intérim, la part des embauches en CDD a plus précisément atteint 83,6%, soit 2,3 points de plus qu'en 2012. La hausse n'a pas cessé depuis, puisque la proportion a encore grimpé à 84,2% au deuxième trimestre 2014, un record historique, selon la Dares.

Toutes les tailles d'entreprises concernées

Pourtant, depuis juillet 2013, en vertu de la loi sur la sécurisation de l'emploi, le coût de certains CDD, en particulier ceux de très courte durée, a été surenchéri pour les employeurs par une majoration des cotisations chômage.

Cette mesure n'a toutefois pas permis d'enrayer la progression des embauches en contrat à durée déterminée. Entre 2012 et 2013, la part d'embauche en CDD a augmenté "quelle que soit la taille" de l'entreprise: +4,1 points dans celles de 9 salariés ou moins, +1,6 point dans celles de 10 à 49, et +1,9 point dans celles de plus de 50.

En revanche, par secteur, seul le tertiaire enregistre une hausse (+2,3 points à 85,3%). La proportion a légèrement baissé dans la construction (-1,0 point à 60,6%) et l'industrie (-0,5 point à 67,9%).

Des CDD plus courts

Tous secteurs confondus, la part de CDD est en hausse quasi-continue depuis la mi-2011. Avant la crise financière, au 1er trimestre 2008, environ 70% des embauches se faisaient en CDD. La Dares note également dans son étude que les CDD sont de plus en plus courts. Ainsi, pour la moitié des personnes ayant terminé un CDD en 2013, la durée du contrat de travail a été de dix jours ou moins, contre 14 jours, ou moins en 2012.

De fait, la durée des CDD dépend du secteur. Ils sont ainsi beaucoup plus courts dans le tertiaire, où la moitié des CDD durent moins de huit jours, que dans la construction, où ce chiffre est de 90 jours.

Alors que le chômage poursuit sa course aux records, les fins de CDD restent, mois après mois, le premier motif d'entrée à Pôle emploi. En 2013, elles concernaient un quart des inscriptions dans l'agence pour l'emploi.


J.M. avec AFP






Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir