Coachs privés pour chômeurs : comment repérer les arnaques sur le chemin du retour à l’emploi

Les chômeurs seraient de plus en plus nombreux à faire appel à des coachs pour les aider dans leur recherche d'emploi. Les séances seraient facturées en moyenne entre 100 et 200 euros de l'heure, selon Le Parisien.

Atlantico : Quel crédit peut-on accorder à des coachs privés pour faciliter un retour à l'emploi, ou même booster sa carrière ?

François Geuze : L’émergence de ce nouveau marché pour le coaching est principalement dû à la défiance que de nombreux demandeurs d’emploi expriment vis à vis des opérateurs classiques de l’emploi tels que Pôle Emploi ou l’APEC. Toutefois, quelles que soiten les réserves que l’on peut exprimer à leur encontre, se pose une question simple : ces coachs peuvent-ils faire mieux ? Je reste personnellement perplexe. En effet, qu’est-ce qu’un coach, quelle est sa légitimité, quelles sont ses compétences, ses références, etc.

Tout le monde peut afficher sur sa porte "coach". Le métier de coach n’est pas encadré, et s’y cotoient le pire et le meilleur. Je vois deux grands motifs de recours à ce nouveau type de coach. Pour des personnes ayant besoin d’être suivies, motivée et accompagnées dans leur motivation à trouver un emploi, pour simplifier, lutter contre la démotivation et être accompagné au quotidien ou pour construire un projet professionnel. Dans le cas d’un accompagnement quotidien se pose la question du coût et de l’efficacité (*) et pour l’accompagnement à la construction d’un nouveau projet professionnel celui de la réelle éfficacité comparativement à un bilan de compétence, dont la réalisation est encadrée par la loi et les garanties sont beaucoup plus fortes.

(*) Différentes études ont montré au cours des dernières années l’efficacité de Pôle Emploi par rapport aux opérateurs privés, certaines allant même jusqu’a avancer que certains opérateurs privés étaient deux fois moins efficaces pour un cout de traitement par demandeur d’emploi deux fois plus élevé.

A qui s'adresse généralement l'offre des coachs privés ?

Le coaching s’adresse généralement en entreprise à des cadres supérieurs ou intermédiaires, en poste ou en train de connaître des évolutions de leurs missions. Le recours au coaching s’envisage généralement avec des personnes en difficulté. Dans le cadre de restructurations et de suppressions de postes certaines personnes se voient proposer un accompagnement. Ces accompagnements sont généralement appelés outplacement et ont d’assez bon résultats. Ils ont toutefois un coût relativement important (à la charge de l’entreprise). Je ne suis donc pas étonné qu’une offre se structure en s’adressant directement aux demandeurs d’emploi.

Certains chômeurs de longue durée sont parfois psychologiquement affaiblis. Une étude du British Journal of Psychiatry démontre une augmentation en Europe de 6,5% des suicides liés à l'absence prolongée d'emploi. Quels sont les risques pour ces personnes affaiblies psychologiquement de se retrouver face à des personnes qui ne seraient pas suffisamment armées pour les aider, voire malintentionnées ?

Très simplement, j’ai utilisé le terme de "marché". C’est un marché. Le risque de tomber sur un mauvais "coach" est important. Des personnes en recherche d’emploi, parfois depuis une longue durée, sont d’autant plus vulnérables. Si toutefois une personne désirait recourrir à un accompagnement pour sa recherche d’emploi, je ne saurais que trop l’encourager à s’adresser soit à des sociétés spécialisées dans l’outplacement (il y en a de nombreuses implantées en France) ou auprès de coachs dont ils ont pu valider les références.

Que peuvent-ils apporter relativement à des agents de Pôle emploi ? Quelles sont les réussites que l'ont peut mettre à leur crédit ?

Tout dépend du niveau d’accompagnement dont bénéficie le demandeur d'emploi. Si il bénéficie d’un accompagnement renforcé, je ne pense pas qu’il y ait véritablement d’intérêt, Pour les autres, je pense qu’il y a des intérêts tels que retrouver la confiance en soi, rester au sein d’un réseau professionnel, bénéficier d’informations sur le marché caché de l’emploi, etc. Mais ce sont des possibilités offertes par les opérateurs du service national de l’emploi, encore faut-il les solliciter...

 
François Geuze



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir