Rebsamen: "les gens sont favorables au contrôle des chômeurs"

Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC ce mercredi 29 octobre, le ministre du Travail a expliqué ne pas comprendre la polémique qu'ont déclenché ses propos sur le contrôle des chômeurs par Pôle emploi.

Ses propos avaient provoqué un tollé, même au sein de son propre parti. "Je demande à Pôle emploi de renforcer les contrôles pour vérifier que les gens cherchent bien un emploi", avait déclaré François Rebsamen début septembre. Face à Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC ce 29 octobre, le ministre du Travail, a indiqué trouver "incroyable" que ses propos aient "fait du bruit". "Les gens, si on les interroge, y sont favorables", a-t-il assuré.

Il enfonce le clou: "il est du devoir des gens de Pôle emploi de savoir pourquoi les gens ne cherchent plus d'emploi. C'est un accompagnement renforcé attendu. Ce contrôle permet de redynamiser les gens dans la recherche d'emploi".

"On va se redresser"

"Ce pays a doublé sa richesse en quarante ans". Pendant ce temps-là, "le taux de chômage a été multiplié par quatre. Il y a quand même un problème de fond". Il y a un échec "global, collectif", reconnaît-il.

Dès lors, que faire? "Adapter notre système social. Il est très protecteur", répond François Rebsamen. "En Allemagne il l'est moins, note le ministre. Or le taux de pauvreté des chômeurs y est passé de 36%, à plus de 60%. Chez nous, il est à 38%, et n'a pas bougé. Pour que notre système social reste protecteur, il faut qu'il soit parfait et juste", indique le ministre sans plus de précisions.

Il décide néanmoins de voir le verre à moitié plein: "le taux de chômage en France métropolitaine est actuellement à 9,7%. Le record de ces quarante dernières années, c'est 10,7%. On peut se redresser, et on va se redresser avec les mesures qui ont été prises". Celui qui préférait jusque-là se garder de prévoir une inversion de tendance dit espérer "un retournement d'ici à la mi-2015"


N.G.



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir