Chômage: une baisse en trompe l'oeil en août (-0,3%)

Pour la première fois depuis neuf mois, le chômage connait une baisse en août (-0,3%). Mais selon les derniers indicateurs de l'Acoss, les embauches sont toujours trop peu nombreuses dans les entreprises. Explications.

Confirmant des informations de France 2 publiée un peu plus tôt dans la journée, le nombre de chômeurs, sans activité, est en baisse de 0,3% pour le mois d'août, soit 11 100 demandeurs d'emploi en moins par rapport à juillet, à 3,413 millions de chomeurs. Une première après neuf mois de hausse continue. Toutes catégories confondues, l'évolution de 0,1% (-5 800).

Selon les chiffres du ministère du Travail, sur le mois d'août, les entrées (toutes catégories confondues) à Pôle emploi ont diminué significativement (-1,9%) alors qu'elles sont en hausse sur l'année (+4,7%). A l'inverse, les sorties ont été plus nombreuses (+7,9%) le mois dernier que sur les douzes derniers mois (+4,7%).

Dans le détail, ce qui interpelle c'est la forte hausse des sorties pour cessations d'inscription et défaut d'actualisation (+14,4 %), ainsi que les radiations administratives (+5,4 %). A l'inverse, les sorties pour reprises d'emploi déclarées (+9,7 %), arrêts de recherche (+10,5 %), augmentent.

La situation des embauches du privé se dégrade toujours

Seulement, ce coin de ciel bleu pour le gouvernement ne saurait constituer une tendance durable. En effet, le mois d'août est, par définition peu représentatif de l'activité. Plus inquiétant pour l'exécutif, les chiffres publiés ce mercredi matin par l'Acoss. Selon l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale, la caisse nationale des Ursaff, le nombre de déclarations d'embauche de plus d'un mois a continué de diminuer en août (-2,9%), portant à -7,0% l'évolution sur les trois derniers mois et à -6,7% sur un an.

Pour ce qui est du mois de juillet, les Ursaff indiquent que l'emploi est quasi stable sur trois mois pour les entreprises de plus de 9 salariés. La situation est similaire pour l'ensemble du secteur privé, y compris les TPE, sur le deuxième trimestre 2014. Sur un an, les entreprises n'ont que très peu embauché donc (+0,1%).

D'un point de vue sectoriel, l'intérim, indicateur avancé du marché du travail, est orienté à la baisse sur le dernier trimestre (-1,3%) même si, sur un an, le secteur reste en hausse (+1,9%). Cependant, l'industrie continue de payer un lourd tribut à la crise enregistrant une baisse de -4,6% des déclarations d'embauche sur un an, -9,3% si l'on ne prend en compte que les trois derniers mois.

Le chef de l'Etat, qui a échoué à "inverser la courbe du chômage" fin 2013 comme il s'y était engagé, a reconnu jeudi lors de sa conférence de presse semestrielle que les résultats de sa politique "tardaient à venir" mais assuré qu'"ils viendraient", disant espérer que ce serait "avant 2017".


Sébastien Pommier






Commentaires   

 
0 #2 Courtier assurance 01-09-2017 00:45
Une fois de plus, mes félicitation pour votyre site merveilleusemen t bien rédigé.
Citer
 
 
0 #1 Ma femme a un amant 27-08-2016 07:49
J'ai parcouru cet article et je souhaiterais en savoir plus à ce sujet.
Eventuellement vous pourriez publier de nouveaux articles à ce
sujet
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir