Les aides à l'emploi utiles malgré tout

Deux rapports du Conseil d'orientation pour l'emploi (COE) ont été remis au Premier ministre, vendredi 26 avril. Ils préconisent de conserver les différents dispositifs en faveur de l'emploi pour les entreprises, malgré leur coût important.

Le Conseil d’orientation pour l’emploi (COE), saisi par Jean-marc Ayrault après la conférence sociale de juillet dernier, a rendu ses conclusions, vendredi 26 avril. Il était notamment chargé d’évaluer les différents dispositifs d’aides à l’emploi pour les entreprises.

Il vient de rendre deux rapports, d’une centaine de pages chacun, dont la concuion est : il est urgent de ne rien faire.

Hormis les banales recommandations visant à améliorer le système d’aides, "trop complexe et insuffisamment lisible", la cinquantaine de membres qui composent le COE préconisent de conserver des dispositifs qui s’avèrent nécessaires.

"Nous n’avons pas trouvé d’aides qui ne soient pas globalement efficaces en termes de création d’emplois", déclare ainsi Marie-Claire Carrère-Gée, la présidente du COE, dans un entretien au site des Echos. Une façon de répondre à la Cour des comptes, qui s’interrogeait récemment sur l’efficacité de certaines aides publiques en faveur des entreprises.

40 milliards d'euros d'aides à l'emploi

Même s’ils ne révolutionneront pas la politique de l’emploi, ces rapports auront au moins pour effet de justifier le coût très important des aides publiques qui lui sont dédiées.

Elles représentent en effet 40 milliards d’euros, dont 27 milliards sont consacrées exclusivement à l’emploi. Ces sommes "doivent être mises en regard des prélèvements qui pèsent sur les entreprises en France, de l’ordre de 355 milliards d’euros", tempère le COE.

Autre sujet évoqué: les contrats aidés. Les deux rapports préconisent, tout en ne remettant pas en cause leur utilité, de créer deux enveloppes spécifiques. L’une en lien avec le "nombre prévisible de chômeurs très éloignés du monde du travail". L’autre, plus en rapport avec la conjoncture, qui varierait en fonction du chômage.

En résumé, le message transmis par le COE peut se résumer ainsi : "toutes les pistes d’évolution envisagées dans le débat public en vue de réaliser des économies budgétaires(…)se traduiraient par d’importantes destructions d’emplois."

Ce dont se passerait bien un gouvernement dont l’objectif est d’inverser la courbe du chômage avant la fin de l’année.

Y.D.


Documents Format PDF

COE - Synthèse des rapports "Les aides aux entreprises en faveur de l’emploi" PDF - (104 ko)

Rapport n°1 : « Les aides aux entreprises - évaluation d’ensemble » PDF - (1.5 Mo)

Rapport n°2 : « Les aides aux entreprises - évaluation des principaux dispositifs » PDF - (1.7 Mo)



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir