L'emploi des cadres ne baisse plus… mais n'augmente pas non plus

Selon l'Apec, les recrutements de cadres devraient atteindre 163.200 en 2014, un niveau stable par rapport à 2013. Le marché reste difficile pour les jeunes et les seniors en recherche d'emploi.

La crise économique continue à se faire sentir sur le marché de l'emploi des cadres. Selon les dernières prévisions de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), le nombre de recrutements de cadres devrait s'établir à 163.200 sur l'ensemble de l'année 2014, un niveau comparable à celui observé en 2013.
Une stabilisation du marché, qui représente environ 40.000 recrutements de moins que les «bonnes années où l'on était à 200.000 recrutements par an», note Jean-Marie Marx, le directeur général de l'Apec. Cette évolution pénalise toujours les deux bouts de la chaîne, à savoir les jeunes sans expérience qui ont du mal à entrer sur le marché du travail, et les seniors (c'est à dire les plus de 45 ans) au chômage qui peinent à retrouver un poste. Ainsi, les seniors ne devraient représenter que 5 % de ces recrutements.

Et pour cause: les trois moteurs traditionnels qui tirent généralement l'emploi des cadres sont en panne. Primo, la croissance économique devrait rester modeste cette année, avec un taux de croissance attendu n'excédant pas 0,7 %. Secundo, l'investissement des entreprises ne devrait pas s'améliorer, face à une demande anémiée et des taux de marge qui demeurent très bas.

Moins de départs à la retraite de cadres en poste

Tertio, si les départs à la retraite de cadres restent importants, ils ne libèrent pas pour autant des postes pour les autres, car une partie d'entre eux sont au chômage au moment de faire valoir leurs droits à la retraite. Ainsi, sur les 100.298 départs en retraite de cadres attendus cette année, seulement 48 % d'entre eux sont en poste, alors qu'ils étaient 63 % en 2008.

Résultat, «il faudra attendre 2015, et surtout 2016, pour retrouver un potentiel de reprise, et les niveaux d'embauches d'avant crise, proches de ceux observés en 2008», affirme Jean-Marie Marx. Mais «les jeunes issus de l'enseignement supérieur et les seniors auront davantage de difficultés sur un marché qui va rester favorable aux cadres ayant de 1 à 15 ans d'expérience», poursuit-il.

Dans ce contexte, l'Apec a développé une gamme de services à destination des cadres, qu'ils soient débutants ou confirmés. 30.000 seniors bénéficient déjà de ses services. A la rentrée prochaine, l'Apec va également innover en mettant en place un conseil en évolution professionnel à destination des cadres en activité, «afin de les aider à mieux préparer leur deuxième partie de carrière».


Marie-Cécile Renault



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir