Une semaine sociale chargée: chômage, Pacte et Unédic

La semaine à venir s'annonce particulièrement chargée sur le plan social avec trois grands rendez-vous: les premiers chiffres des demandeurs d'emploi de l'année 2014, une nouvelle séance de négociation sur l'assurance chômage et la première rencontre syndicat/patronat sur le pacte de responsabilité.

- Le ministère du Travail va publier mercredi les premiers chiffres du chômage pour le début d'année 2014: le nombre des demandeurs d'emplois inscrits à Pôle Emploi à la fin janvier. Des statistiques qui seront particulièrement suivies à un mois des municipales. D'autant que le gouvernement n'est pas parvenu en 2013 à inverser la courbe du chômage, comme il l'avait promis. En décembre dernier, 10.200 nouveaux demandeurs d'emplois sans activité avaient été recensés par Pôle Emploi en métropole, portant leur nombre au niveau record de 3,3 millions. Un camouflet pour le chef de l'Etat qui avait fait de cet engagement "son premier objectif". Il mise désormais sur "le pacte de responsabilité" proposé aux entreprises - une baisse du coût du travail en échange d'embauches - pour inverser la tendance.

- Patronat et syndicats se retrouvent jeudi pour la quatrième et -en théorie- avant-dernière séance de négociations sur l'assurance chômage. Ils se sont donné jusqu'au 13 mars pour parvenir à un accord sur la nouvelle convention de l'assurance chômage, qui fixe les conditions d'indemnisation des chômeurs et les cotisations des salariés et des employeurs. Mais les positions se sont durcies après la publication des propositions de réforme drastiques du Medef, qui prévoit notamment la suppression du régime spécial des intermittents du spectacle, au nom de l'équité et de l'équilibre financier du régime. Les intermittents ont d'ailleurs annoncé des manifestations jeudi à Paris et en province pour défendre leur statut. Le gouvernement a souligné à plusieurs reprises son "attachement" au régime des intermittents.

- Les syndicats et le patronat ont de nouveau rendez-vous vendredi matin, au siège du Medef, pour une première négociation, très attendue, sur le pacte de responsabilité voulu par François Hollande.

Cette première séance doit permette de fixer une "méthode de travail" et "un calendrier" pour lancer ce pacte, dont le principe repose sur un allégement des charges des entreprises en échange d'embauches et d'investissement.

Les discussions s'annoncent serrées: le Medef refuse de parler de contreparties, mais promet un "engagement de mobilisation".

La CFDT réclame "des engagements concrets sur l'emploi et les investissements" et "des objectifs chiffrés" au niveau des branches.

La CGT et FO ont eux déjà appelé à une journée d'action le 18 mars contre le pacte. Ils demandent notamment une "remise à plat et une évaluation" des aides déjà accordées aux entreprises.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a demandé aux partenaires sociaux de conclure leurs négociations d'ici à fin mars. Le gouvernement entend soumettre en avril au parlement un projet sur ce pacte.


AFP


 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir