Chômage : quand le patronat se prend pour Pôle emploi !

Après CroissancePlus, c’est au tour de la CGPME de proposer des offres d’emplois sur Internet. Selon une enquête récente de l’Observatoire du Medef, 132.700 postes sont restés non pourvus sur les 835.291 recrutements engagés au troisième trimestre.

Les organisations patronales ne se contentent pas de faire des commentaires acerbes sur la dégradation du marché du travail et de faire des promesses de créations de postes en échange d'allègements de la fiscalité.

En janvier 2013, l'association CroissancePlus innovait en mettant en ligne des propositions de postes sur son site Internet. Depuis cette date, les 400 adhérents de l'association ont mis en ligne plus de 300 offres d'emplois, essentiellement des contrats à durée indéterminée. Pour quels résultats ? Selon CroissancePlus, 135 offres ont été pourvues. Pour quels postes ? Tous les secteurs, tous les profils sont concernés. Les entreprises peinent aussi bien à trouver des assistantes maternelles que des ingénieurs système ou des directeurs artistiques.

La CGPME ouvre une page dédiée sur Facebook

La CGPME a décidé de lui emboîter le pas. Fruit de sa collaboration avec Facebook et Work4, un développeur spécialisé dans la création de pages carrière sur le réseau social, la Confédération lancera dans quelques jours son initiative " Les PME recrutent ! ". Son objectif est clair : mettre en relation les entreprises, notamment les TPE-PME, qui recherchent des salariés, des apprentis, des jeunes en alternance, ou des stagiaires avec les candidats qui souhaitent travailler dans une PME.

Le Medef veut élever le débat

Pour l'instant, le Medef n'a pas l'intention de suivre le mouvement, même si ses objectifs en matière de lutte contre le chômage sont les mêmes que ceux des autres membres du patronat. Au 55 avenue Bosquet, dans le septième arrondissement de Paris, on préfère lutter contre le chômage en fournissant des études macroéconomiques, des baromètres ou des enquêtes prospectives via l'Observatoire du Medef.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140113trib000809167/pacte-de-responsabilite-pierre-gattaz-medef-dit-oui-mais.html

Lutter contre les emplois non pourvus

C'est d'ailleurs une étude récente de cet observatoire qui a quantifié les postes non pourvus. Ainsi, au troisième trimestre, 132.700 offres d'emplois sur les 835.291 recrutements engagés n'ont pas trouvé preneur. Quels sont les métiers concernés par cette absence de candidats ? Selon l'Observatoire, les principaux postes non pourvus sont ceux d'employés et d'agents de maîtrise de l'hôtellerie et de la restauration, cuisiniers, assistantes maternelles, conducteurs de véhicules, cadres et technico-commerciaux, ingénieurs et techniciens de l'informatique. Cette liste ne présente aucune surprise, ces métiers connaissant régulièrement des problèmes de recrutement.

Fabien Piliu







Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir