Les vrais chiffres officiels du chômage :

Selon les derniers chiffres de Pôle emploi, la France compte officiellement 5, 972 100 chômeurs, toutes catégories confondues + DOM TOM !!! Cette fiche s'appuie sur le document de 20 pages de la DARES (Dares Indicateurs, décembre 2013, n°081). et non pas sur le petit communiqué de presse, profondément truqué mis en ligne par SAPIN le soir de la publication des chiffres du chômage...

Au mois de novembre 2013, la DARES compte (1) :

- 3 293 000 demandeurs d’emploi en catégorie A, France métropolitaine.
- 640 000 demandeurs d’emploi en catégorie B, France métropolitaine.
- 942 700 demandeurs d’emploi en catégorie C, France métropolitaine.
- 281 700 demandeurs d’emploi en catégorie C, France métropolitaine.
- 378 200 demandeurs d’emploi en catégorie E, France métropolitaine.

Total : 5 536 000 (France métropolitaine).

On arrive, pour la seule France métropolitaine au chiffre de 5 536 000 contre 5 294 800 demandeurs d’emploi en janvier 2013. Avec les DOM-TOM (436 100 demandeurs d’emploi), on parvient à 5 972 100 chômeurs.

Pour mémoire, en janvier 2013, on comptait 5,7 millions de chômeurs, au 31 décembre 2012 (2). Autrement dit, en onze mois, le chômage a augmenté de +272 100 demandeurs d’emploi toutes catégories confondues + DOM-TOM.

Comme l’explique un rapport de Pôle emploi d’août 2010, c'est-à-dire, avant la hausse continue du chômage qui a suivi depuis, le chômage actuel est le pire jamais observé depuis 1945. Sur longue période, le chômage était de 100 000 personnes en 1968 : il fallait une heure 30 pour trouver un emploi qu’on conservait toute sa vie. 1 million en 1976, 2 millions en 1988, 3 134 000 en 1997 (4), 5,9 millions aujourd’hui. Les statistiques de Pôle emploi sont toujours dans le ponctuel, le mensuel : par exemple les chiffres du chômage de novembre 2013. Elles ne sont jamais dans la mise en perspective historique, la longue période, qui montre, sans aucune ambiguïté, l’explosion du chômage que les salariés français subissent.

LE BLOG DE BRIGITTE | BRIGITTE PASCALL

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir