Les 15 professions à fuir pour éviter le chômage

  • Imprimer

De l’enseignement au secteur des transports, vous ne soupçonnez sûrement pas ces emplois qui ne recrutent pas

Bonne nouvelle sur le front de l’emploi ! Le taux de chômage a atteint son plus bas niveau depuis 10 ans au premier trimestre 2019 : il s’établit désormais à 8,7% sur l’ensemble du territoire. C’est ce que révèlent les chiffres dévoilés jeudi 16 mai par l’Insee. Si l’on a beaucoup entendu parler, ces derniers mois, du problème des métiers en tension, c’est-à-dire en pénurie de main d’oeuvre, du fait de la petite phrase d’Emmanuel Macron (“traverser la rue” pour trouver un emploi), certains types de jobs recrutent malheureusement très peu. La dernière étude “Besoins en main d’oeuvre” de Pôle emploi, publiée début avril et qui sonde chaque année les entreprises sur leurs intentions d’embauche, nous donne justement un aperçu des métiers qui recrutent le moins. Capital a fait le choix de se focaliser sur les 15 métiers - regroupés en familles de métier- sur lesquels les entreprises interrogées ont le moins de projets de recrutement.

15. Personnels navigants de l’aviation
Benjamin Smith, le directeur général directeur général d'Air France-KLM, l’a annoncé lundi 13 mai : la compagnie aérienne française lance un plan pouvant aller jusqu’à 465 départs volontaires. Autant dire que ça ne doit pas vraiment rassurer les différents travailleurs du secteur. Mais cette annonce peu joyeuse semble matcher avec notre classement : en effet, les entreprises sondées par Pôle emploi ne prévoient que 707 projets de recrutement de personnels navigants de l’aviation (pilotes, hôtesses, stewards, etc.) en 2019, ce qui en fait le 15ème métier qui recrute le moins cette année.

14. Interprètes
C’est un polyglotte, un amoureux des langues. Qu’il soit salarié d’une ONG d’aide aux migrants, embauché pour une conférence au sein d’une organisation internationale, ou encore en appui d’une entreprise pour une négociation commerciale, l’interprète doit être en capacité d’effectuer des traductions orales en direct. Mais les postes à pourvoir sont limités : pour l’année 2019, les entreprises interrogées par Pôle emploi ne prévoient de recruter que 680 personnes.

13. Agents de maîtrise et assimilés en fabrication mécanique
Sous l’appellation “agents de maîtrise et assimilés en fabrication mécanique”, Pôle emploi regroupe les fabricants de bateaux, d’armes, les couteliers, les fabricants d’outils, mais aussi les agents de maîtrise de métallurgie, ou encore en tôlerie-chaudronnerie. Des métiers qui ne sont malheureusement pas très recherchés cette année : seuls 630 projets de recrutement ont été recensés pour l’ensemble de l’année 2019

12. Cadres dirigeants des grandes entreprises
Bon, forcément, comme ce sont des postes hauts placés, c’est un peu normal qu’il n’y en ait pas énormément : 601 projets de recrutement de cadres dirigeants des grandes entreprises sont anticipés cette année. Ils correspondent à des postes de chefs de grandes entreprises de 500 salariés et plus, mais aussi de cadres d’état-major administratifs, financiers, commerciaux des grandes entreprises (DRH, directeurs financiers, directeur de la communication, etc.).

11. Agents de maîtrise et assimilés en fabrication de matériel électriques et électroniques
Derrière l’appellation d’”agents de maîtrise et assimilés en fabrication de matériel électriques et électroniques”, Pôle emploi rassemble les chefs d’atelier de fabrication, les contremaîtres, ou encore les chefs d’équipe de câblage en électricité et en électronique. Ces différents métiers ne représentent que 588 projets de recrutement en 2019, les plaçant à la 11ème place de classement.

10. Techniciens et agents de maîtrise des matériaux souples, du bois et des industries graphiques
On les retrouve dans le milieu de l’imprimerie comme assistants, correcteurs, graveurs, mais aussi comme techniciens dans le bois, l’ameublement, le textile, le cuir, ou encore comme agent de maîtrise en menuiserie. Les métiers de “techniciens et agents de maîtrise des matériaux souples, du bois et des industries graphiques” se placent en dixième position de ce classement, avec 535 projets de recrutement prévus cette année.

9. Ingénieurs, cadres techniques de l'agriculture
À la neuvième place de ce classement des métiers qui recrutent le moins cette année, on retrouve des amoureux du grand air. Qu’ils soient ingénieurs agronomes, conseillers agricoles, ingénieurs horticoles, agents de développement en agriculture, Pôle emploi les regroupe sous le vocable d’”ingénieurs, cadres techniques de l'agriculture”. Seuls 510 projets de recrutement pour des métiers de ce type sont anticipés par les entreprises interrogées en 2019.

8. Cadres et maîtres d'équipage de la marine
On poursuit avec d’autres métiers du grand air puisque la huitième place de ce classement est trustée par les “cadres et maîtres d’équipage de la marine”. On y retrouve les capitaines, les lieutenants ou les officiers de la marine du commerce ou marchande, mais aussi les maîtres d’équipage, les officiers mariniers, ou encore les marins pêcheurs. Seuls 492 projets de recrutement sont anticipés en 2019 par les entreprises sondées par Pôle emploi.

7. Cadres des transports
Ceux-là sont des “amoureux” de la route ou du voyage. Les chefs de gare routière, les directeurs d’agence de voyage, les responsables transport, mais aussi les contrôleurs aériens, les aiguilleurs du ciel, les contrôleurs de la navigation aérienne, regroupés par Pôle emploi sous le vocable de “cadres des transports”, occupent la septième position de notre classement. Les entreprises interrogées n’anticipent que 427 projets de recrutement pour l’ensemble de l’année 2019.

6. Sages-femmes
Elles sont indispensables pour accompagner les femmes enceintes pendant toute la durée de leur grossesse, et jusqu’à leur accouchement. Les sages-femmes ne sont pas pourtant très recherchées en France : elles arrivent en sixième position des métiers qui recrutent le moins cette année. En effet, les entreprises interrogées par Pôle emploi ne prévoient que 381 recrutements pour ce type de postes en 2019, sachant qu’une majorité des sages-femmes exerce dans un hôpital ou une clinique privée, et une minorité en libéral.

5. Artistes plasticiens
“J'veux être artiste : "Dans tes rêves ! Tu t'prends pour qui ? Dans tes rêves !”, clamait le rappeur Disiz La Peste dans son titre éponyme, “Dans tes rêves”, sorti en 2005, rappelant ceux qui lui avaient déconseillé de suivre cette orientation professionnelle. Force est de constater que même en 2019, ces paroles continuent de résonner : les “artistes plasticiens” se placent en cinquième position de ce classement. Pôle emploi y regroupe les peintres, graphistes, sculpteurs, graveurs, mais aussi les dessinateurs de bande dessinée, ou encore les photographes d’art. 234 recrutements pour des emplois de ce type sont anticipés en 2019 par les entreprises sondés.

4. Contrôleurs des transports
On les retrouve dans la plupart des transports en commun. Derrière l’expression de “contrôleurs des transports”, Pôle emploi regroupe les contrôleurs d’autobus, de métro, de train, mais aussi les chefs de bord au sein de la SNCF, ou encore les vérificateurs de perception. Pour l’ensemble de l’année 2019, les entreprises interrogées par Pôle emploi ne prévoient que 104 projets de recrutement.

3. Exploitants d'équipements sportifs et culturels
Sur la troisième marche du podium de ce classement des métiers qui recrutent le moins en 2019, ce sont les exploitants d’équipements sportifs et culturels qui se distinguent par leur manque d’offres d’emploi, avec seulement 83 projets de recrutement prévus cette année. On y retrouve les directeurs de théâtres, les forains, les exploitants de cinéma, les loueurs de chevaux ou de poney, les exploitants de casinos, ou encore les exploitants de tennis.

2. Ecrivains
Vivre de sa passion de l’écriture n’est toujours pas une sinécure. Les métiers d’”écrivains” trustent en effet la deuxième place de ce classement, avec seulement 73 projets de recrutement pour l’ensemble de l’année 2019. Dans ces “écrivains”, Pôle emploi intègre les auteurs littéraires, les dialoguistes, les paroliers, les scénaristes, les traducteurs littéraires, mais aussi les lecteurs de maisons d’édition.

1. Directeurs d'établissements scolaires et inspecteurs
Vous avez envie de diriger une école privée, un collège, un lycée, une maison de retraite, un laboratoire médicale, une auto-école ? On aurait tendance à vous conseiller de passer votre chemin. Les “directeurs d’établissement scolaire et inspecteurs”, la dénomination donnée par Pôle emploi à cette famille de métiers, arrivent en première position de ce classement, avec seulement 58 projets de recrutements prévus pour l’ensemble de l’année 2019.