Pour l'Insee aussi, le chômage augmente moins vite

Le taux de chômage a atteint 10,5% au deuxième trimestre 2013 en métropole, soit 0,1 point de plus qu'au trimestre précédent. Il atteint son plus haut niveau depuis 1997.

La situation du marche du travail "s'améliore", a estimé jeudi 5 septembre le ministre du Travail Michel Sapin, même si le chômage continue sa progression. En effet, selon des chiffres de l'Insee publiés jeudi 5 septembre, le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) a augmenté de 0,1 point au deuxième trimestre 2013 pour atteindre 10,5% en France métropolitaine, son plus haut niveau depuis fin 1997. Avec les départements d'outre-mer, le chômage s'élève à 10,9% (+0,1 point). Cette tendance confirme celle révélée par les chiffres publiés par le ministère de l'emploi pour le mois de juillet.

Chiffres en baisse pour les jeunes

Sur le deuxième trimestre, le taux de chômage des 15-24 ans a reculé de 0,3 point, à 24,6%, sa progression sur un an revenant à 1,5 point. En revanche, celui de 25-49 ans a augmenté de 0,2 point, à 9,6%, et celui des 50 ans et plus est resté stable à 7,5%.

Calculé selon la méthode du BIT, le nombre de chômeurs atteignait 2 999 000 au deuxième trimestre. Par comparaison, le nombre de demandeurs d'emploi (catégorie A) recensés par le ministère du Travail à la fin juin s'élevait à 3 279 400 en France métropolitaine.

La publication des chiffres de l'Institut national de la statistique est trimestrielle. Ces chiffres sont jugés plus pertinents par les économistes, car ils obéissent à la définition du BIT, inchangée depuis 1982. Calculés chaque trimestre à partir d'une enquête auprès de 100 000 personnes, ils mesurent le nombre de chômeurs par rapport aux actifs.

 avec Reuters



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir