La baisse du nombre de chômeurs s'explique-t-elle par les radiations ou les formations ?

Le nombre de demandeurs d'emploi a baissé de 45 000 en catégorie ABC au quatrième trimestre 2018. Cette diminution n'est due ni aux formations ni aux radiations.

Question posée par Charles le 25/01/2019

Bonjour,

Vous nous demandez si la baisse du nombre de demandeurs d’emploi, dont les chiffres pour le 4e trimestre 2018 ont été publiés ce vendredi, est due aux entrées formation. D’autres nous demandent également si cette bonne nouvelle est imputable aux radiations administratives.

En moyenne au 4e trimestre 2018, il y avait, en France métropolitaine, 5 605 000 chômeurs inscrits à Pôle emploi en catégorie A, B et C (personnes sans activité ou en activité réduite). Soit près de 45 000 de moins qu’au 3e trimestre et 15 000 de moins sur l’année.

 


La baisse est donc particulièrement importante au dernier trimestre 2018 pour l’ensemble de ces trois catégories. Celle-ci est-elle due aux entrées en formation, qui auraient gonflé la catégorie D, médiatiquement moins exposée, tout en siphonnant les catégories ABC, sur lesquelles Pôle Emploi communique principalement?

Les sorties des catégories ABC pour entrée en stage de formation se sont élevées, en moyenne, à 55 000 par mois au 4e trimestre 2018 en France métropolitaine, après 54 200 au troisième trimestre. Cette très légère hausse de 800 entrées en formation d’un trimestre sur l’autre ne permet donc pas d’expliquer la forte baisse de 45 000 demandeurs d’emploi sur la même période. Globalement, les sorties de catégorie ABC pour entrée en formation sont stables depuis février 2017, évoluant de 40 000 à 60 000 par mois.

Même chose pour les radiations administratives: leur nombre est passé de 43 100 en moyenne mensuelle au 3e trimestre 2018 à 43 500 au 4e trimestre de la même année. Soit 400 radiations supplémentaires seulement. Le nombre de sorties des catégories ABC pour radiations administratives est lui aussi stable depuis des années, oscillant entre 40 000 et 50 000 par mois.

La baisse du nombre de demandeurs d’emploi en catégories ABC est davantage liée, au 4e trimestre 2018, à la hausse des «cessations d’inscription pour défaut d’actualisation» (+6200, +2,8%) et à la baisse des entrées à Pôle emploi (-14 500 inscrits, -2,7%).


Luc Peillon



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir