En Bretagne, 27 000 travailleurs handicapés sont au chômage

Ils sont plus âgés, moins bien formés. L’État et ses partenaires ont signé ce mercredi, à la préfecture de région, à Rennes, un accord visant à faciliter leur accès à l’emploi.

A travers l’accord qu’ils ont signé mercredi 4 juillet à la préfecture de région, 25 signataires publics et privés s’engagent à « rechercher des solutions nouvelles, à mutualiser leurs moyens et ainsi à faire progresser l’emploi des personnes handicapées ». L’objectif est de tout faire pour rapprocher ce public, plus fragile, des opportunités d’embauche.

Ils sont plus âgés, moins bien formés. L’État et ses partenaires ont signé ce mercredi, à la préfecture de région, à Rennes, un accord visant à faciliter leur accès à l’emploi.

A travers l’accord qu’ils ont signé mercredi 4 juillet à la préfecture de région, 25 signataires publics et privés s’engagent à « rechercher des solutions nouvelles, à mutualiser leurs moyens et ainsi à faire progresser l’emploi des personnes handicapées ». L’objectif est de tout faire pour rapprocher ce public, plus fragile, des opportunités d’embauche.

10% des demandeurs d'emploi

Ils étaient plus de 27 000 inscrits à Pôle emploi à fin décembre 2017 (catégories A, B et C), un chiffre en hausse constante depuis plusieurs années. C’est 10 % de la population totale des chômeurs bretons.Ils sont en moyenne plus âgés : 45 % ont 50 ans et plus contre 24 % pour l’ensemble des inscrits à Pôle emploi. Ils sont moins diplômés et qualifiés : 16 % ont un niveau inférieur au CAP ou au BEP, 35 % ont un faible niveau de qualification.

Plus longtemps au chômage

« Et leur période de chômage est aussi plus élevée que les autres demandeurs d’emploi », souligne le préfet Christophe Mirmand. Après un an d’inscription à Pôle emploi, ils sont 11 % plus nombreux que les valides, 10 % de plus à 2 ans et 8 % de plus à 3 ans.

État, Région, Départements, l’académie, les Caisses primaires d’assurance maladie, les associations de handicapés mais aussi le patronat et des syndicats (CFTC, FSU, CFE CGC) ont apposé leur signature pour la mise en œuvre du plan régional d’insertion des travailleurs handicapés. Il court jusqu’au 31 décembre 2021 et fera l’objet, chaque année, d’un bilan qualitatif sur les actions conduites.





Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir