Quels sont les métiers qui conduisent tout droit au chômage?

Si l'on veut être sûr de gagner sa vie, il vaut mieux se confronter à la dure réalité du marché de l'emploi avant de choisir sa voie professionnelle. Cette année, ce sont les métiers de journaliste et de documentaliste qui offrent le moins de perspectives de recrutement, selon un classement de Qapa.

Faut-il choisir un métier de passion ou de raison ? Pour ceux qui se posent la question, l'agence d'interim Qapa vient d'établir le baromètre des métiers et des formations qui recrutent le moins et ceux qui recrutent le plus.

Ceux qui veulent échapper à des années de galère ont tout intérêt à éviter d'être journaliste, qui est le métier qui offre le moins de débouchés cette année. Ce n'est pas une surprise, il figurait déjà dans le classement de l'année dernière, mais à la sixième position. Sur la deuxième marche, le métier de documentaliste, qui déjà en 2017 occupait cette même place. Puis viennent les métiers d'employé de banque, d'imprimeur et d'artiste, tous trois nouveaux venus dans le classement.

Les métiers les plus recherchés ne nécessitent pas le Bac

Du côté des formations à éviter si l'on veut trouver emploi, c'est celui de géographe qui détient la palme des plus faibles débouchés. Puis les diplômes des arts du spectacle et enfin celui du cinéma et de l'audiovisuel. Le classement est totalement chamboulé par rapport à l'année dernière, où le trio de tête était occupé par l'industrie textile et du cuir, le journalisme et l'édition et la chimie.

Pour autant, le marché de l'emploi n'est pas totalement atone, il y a des postes à pourvoir dans certains secteurs, comme la logistique et le transport, l'industrie. Et le bac n'est souvent pas nécessaire Selon Qapa, ce sont les caristes qui sont les plus recherchés par les recruteurs, puis les chauffeurs livreurs (permis C ou EC), les comptables fermant le podium. A la quatrième place, les soudeurs/tourneurs/fraiseurs et à la cinquième place les techniciens dans l'industrie.

Quapa s'est aussi penché sur les régions où il y a les détenteurs du Bac ont le plus de mal à s'insérer dans la vie active. La Corse arrive en tête, une place qu'elle occupait déjà l'année précédente. En deuxième position, le Centre Val-de-Loire, suivie par la Bourgogne Franche-Comté.





Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir