Il n'est pas trop tard pour trouver un job d'été !

Le mois de juin vient de commencer et vous n'avez toujours pas trouvé d'emploi ? Pas de panique, il reste des solutions.

Passage obligé pour une bonne partie des étudiants, le job d'été constitue souvent une première expérience dans la vie professionnelle. Voici quelques conseils pour parvenir à décrocher un emploi.

A LIRE AUSSI : >> Jobs d’été : quels sont vos droits ?

Prendre le temps de bien se préparer

Pour Isabelle Guérif, porte-parole du Centre d'Information et de Documentation Jeunesse, « chercher tous azimuts n'est pas la solution ». Sur le site de l'organisme public, le guide « Trouver un job » prodigue des conseils pratiques et juridiques. « Par exemple, il est indiqué comment bien aborder un entretien d'embauche », explique la porte-parole du CIDJ. Des conseillers sont disponibles au centre situé dans le 15e arrondissement de Paris pour répondre à vos questions.

Pas le temps d'écrire un C.V. ? L'application propulsée par Pôle Emploi Maintenant, propose d'associer les candidats et les employeurs pour des propositions d'emplois urgentes, sans avoir besoin de présenter son cursus.

Se concentrer sur les secteurs qui recrutent

Pour maximiser vos chances, choisissez des branches qui recrutent. Avec 25,5% des offres nationales, l'agriculture est le domaine qui embauche le plus de saisonniers. Sur son site Internet, l'ANEFA (Association Nationale pour l'emploi et la formation en agriculture propose encore plusieurs centaines d'offres d'emploi. Si vous souhaitez travailler après l'été, les vendanges dans les terrains viticoles en Champagne ou en Aquitaine notamment peuvent s'étendre jusqu'à octobre.

Etendre ses critères géographiques

S'il est trop tard pour trouver un job estival dans votre région, élargissez vos horizons ! Les quatre régions du Sud (Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence Alpes Côte-d'Azur et Nouvelle Aquitaine) concentrent à elles seules plus de la moitié des offres d'emplois saisonniers. « Ce sont des départements très recruteurs, car ils allient agriculture et tourisme », note Stéphane Ducatez, en charge du pilotage, des statistiques et de la qualité à la direction de Pôle Emploi.

Où chercher ?

Des offres sont encore disponibles sur les autres sites internet spécialisés (jobaviz.fr, jobs-ete.com...). L'intérim peut aussi être une alternative. Son principal avantage : la flexibilité. « Il est possible de demander des missions d'un mois, d'une semaine ou même d'un jour », explique Franck Poiré, chargé d'affaires dans l'agence CRIT du IXe arrondissement du Paris. Comme le conseille Isabelle Guérif, « il ne faut pas non plus hésiter à déposer des candidatures spontanées, directement auprès des entreprises ».


Héloïse Linossier



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir