Le bobard des 250 000 emlois NON occupés...!!!

LE BOBARD DES 250 000 EMPLOIS NON POURVUS...!!!

Cette rengaine sur trois accords entonnée depuis toujours par le MEDEF, on la connait par coeur ! Malgré une explosion du chômage concernant 8 millions de personnes privées d'emploi ( 5,7 millions de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi + 900 000 jeunes en déshérence, 1 million d'allocataires du RSA non inscrits à Pôle emploi, 2 millions de chômeurs cherchant un travail par eux même, 860 000 chômeurs radiés depuis le début de l'année...), il existerait 250 000 postes non pourvus par ces "fainéants" de chômeurs.

Lorsque je travaillais à la Délégation à l'Emploi dans les années 90, chaque fois que la Déléguée générale, officiellement à "gauche", mais lobotomisée par le libéralisme et les Mensonges majuscules du MEDEF, réunissait tous ses agents, j'avais droit à son lamento pleurnichard sur ces postes non pourvus. A cette époque, on parlait sans rire de 500 000 emplois non pourvus, le plus souvent dans la construction. Naturellement, SARKOSY, qui disait délicatement : " PARISOT, c'est une conne, le vrai MEDEF, c'est moi !!!", a oeuvré de toutes ses forces afin de pourvoir ces postes, bizarrement tombés au nombre de 400 000. Aujourd'hui, c'est au tour de HOLLANDE et AYRAULT, de ressortir ce vieux bobard patronal, mais, au goût du jour : en effet, il n'y a plus "que" 250 000 emplois non occupés, et qui plus est, cette fois, dans l'hôtellerie. Il s'agit d'en pourvoir 30 000...

On voit bien comment le bobard des emplois non pourvus fonctionne comme un transfert de culpabilité. Les patrons, responsables de la mort sociale de 8 millions de français, refilent le bébé à ces fainéants de chômeurs, qui refusent d'accepter de travailler sur des emplois pénibles, préférant le "confort" de l'allocation du RSA !!! Quand bien même il existerait 250 000 emplois non pourvus à cause de la mauvaise volonté des chômeurs, un chiffre totalement sorti du chapeau jamais justifié par une enquête solide, les patrons sont encore totalement responsables de l'existence de 7, 750 millions de chômeurs. Entre les deux chiffres, il n"y a pas photo !!! Donc, il n'y a pas de transfert de culpabilité, qui transformerait les salariés VICTIMES du chômage en RESPONSABLES de cette situation, puisque, implicitement, les patrons reconnaissent être à l'origine de 96,8% du nombre de chômeurs !!!!

On voit bien comment le bobard des emplois non pourvus illustre le changement d'alliance de classe opéré par le PS : sa reddition idéologique à la pensée néo libérale, son entrée définitive dans la collaboration délibérée avec le Capital ! Combien ce "discours", qui n'a d'autre origine que la cupidité déboutonnée des patrons refusant de créer de nouveaux emplois considérés comme des "coûts", alors que le Peuple en bave des ronds de chapeau, souffrant comme jamais du manque d'argent, manque d'emploi, repris toute honte bue par la "gôche" caviar, sonne les trois coups de la reddition sans condition du PS aux patrons, autant que ;e rapport GALLOIS, ou l'épisode lamentable des pigeons !!! Combien ce gouvernement est décomposé de panique au premier haussement de sourcil des "entrepreneurs"(sic), "les seuls à créer de l'emploi pour demain"( re-sic) : alors que JJ CANDELIER, (excellent) député communiste du nord aux dires de mes amis et de moi même, nous explique, dans sa dernière proposition de loi demandant, comment, sur une tranche de 1 000 milliards, 500 milliards partent en salaires, 250 milliards en investissements, et 237 milliards tombent directement dans la poche des banquiers, au titre de la rémunération du capital, sans aucune autre fonction sociale !!!

C'est là où on voit l'aveuglement extrême de tous ces renégats du PS, ces décorés de la volte face, qui portent leur crachat en sautoir, cette rose des vents idéologique appelée P"S", incapables de saisir ce raisonnement élémentaire qui leur permettrait de lutter ( encore) corps et âme contre les puissances de l'argent...Mais il est vrai qu'il est si doux de défendre les patrons, quand cela vous assurer de rester (plus longtemps) dans les lambris dorés des ministères, rouler en voitures qui font PIN PON, avec des téléphones obéissants et des conseillers qui s'ovalisent devant vous au moindre mouvement de sourcil !!! Quand la collaboration avec le Capital et les hochets du pouvoir sont du même côté de la tartine : quelle chance...!!!

Brigitte Bouzonnie



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir