Un "faux chômeur" condamné à 1 an de prison pour escroquerie

L'homme, qui était parti s'installer à l'île Maurice, a touché 134.000 euros d'allocations-chômage.

L'arnaque a duré près de deux ans et a coûté 134.000 euros à Pôle emploi. Un ancien haut cadre d’une société informatique a été condamné jeudi à Nantes (Loire-Atlantique) à un an de prison ferme pour avoir "touché le chômage en parallèle de son emploi dans l'océan Indien".

Âgé de 55 ans, ce "faux chômeur" n'a pas prévenu Pôle emploi de son départ pour l'île Maurice, où il est parti vivre avec sa femme et a monté un club de plongée sous-marine.

Tous les mois, il actualisait sa situation de demandeur d'emploi depuis l'océan Indien. Signe que l'arnaque était bien rôdée, il avait pris soin de conserver un compte bancaire en France pour pouvoir toucher l’argent sans éveiller les soupçons.

Le procureur de la République a requis un an de prison ferme pour "escroquerie" contre l'intéressé, qui était absent lors du procès. Le procureur, qui a dénoncé une "trahison" qui "discrédite le système de solidarité" a été suivi par le tribunal. Sa femme a également été condamnée à six mois de prison ferme. Le couple devra aussi rembourser les sommes indûment perçues, d'un montant de 134.000 euros.




A LIRE AUSSI :

>> Le faux chômeur faisait de la plongée à l'île Maurice | Le Parisien | 09/12/2017

>> Chômeur en France et plongeur à l'île Maurice : un an de prison | Libération | 09/12/2017

>> Un faux chômeur, qui avait ouvert un club de plongée sur l’île Maurice, condamné à un an de prison ferme | 20 Minutes | 09/12/2017




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir