VIDEO - Comment calcule-t-on les chiffres du chômage ?

LE TOUR DE LA QUESTION Chaque mois, les chiffres du chômage sont publiés par Pôle emploi, quand l’Insee publie les siens chaque trimestre, avec des écarts parfois importants entre les deux données. Explication sur les méthodes de calcul de ces statistiques, observées avec grande attention par les politiques et l’opinion publique.

Le taux de chômage est mesuré en France de deux manières.

Le premier indicateur est livré chaque trimestre par l’Insee, l’Institut national de la statistique et des études économiques.

Il est obtenu grâce à une enquête menée auprès de 108 000 personnes, auxquelles on pose une quinzaine de questions.

Les critères retenus sont ceux du Bureau international du travail (BIT), une agence spécialisée de l’ONU.

Le second indicateur est publié chaque mois par Pôle emploi. Il compte le nombre de demandeurs inscrits auprès de cette administration.

Ils sont classés en cinq catégories, A, B, C, D et E. La plus souvent citée est la catégorie A, celles des demandeurs d’emploi n’ayant pas travaillé dans le mois et qui cherchent « de manière active ».

Ces deux indicateurs étant différents, des chômeurs selon les critères de l’Insee peuvent ne pas apparaître dans les chiffres de Pôle emploi, et inversement.

Si les courbes et l’ordre de grandeur sont assez similaires, il arrive qu’il y ait des écarts sur le nombre de chômeurs et sur la tendance, haussière ou baissière.

Pour résumer, les chiffres de Pôle emploi donnent une photographie de la situation à un moment donné.

Les chiffres de l’Insee, corrigés des variations saisonnières, donnent plutôt une tendance de fond, qui peut être comparée avec les autres pays.


Julien Duriez



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir